La tempête Carmen souffle sur la Bretagne

Le vent soufflait déjà très fort dans le port du Conquet (29) ce dimanche 31 décembre 2017 après-midi / © David Adémas/Ouest-France/Maxppp
Le vent soufflait déjà très fort dans le port du Conquet (29) ce dimanche 31 décembre 2017 après-midi / © David Adémas/Ouest-France/Maxppp

A 5h dans la nuit du Nouvel An, des rafales à 129 km/h ont été enregistrées à Camaret, 109 km/h à la pointe du Raz et 91 km/h à Ouessant, dans le Finistère. La tempête Carmen annoncée depuis quelques jours balaye la Bretagne, où ce lundi matin jusqu'à 40 000 foyers ont été privés d'électricité.

Par Krystell Veillard

Ce lundi 1er janvier, Météo France a placé 40 départements de la façade atlantique, dont l'ensemble de la Bretagne en vigilance orange pour le vent et les vagues submersion. Le vent souffle en effet très fort, à 5h, des rafales ont été enregistrées à 129 km/h à Camaret, 133 km/h à la pointe du Raz à 8h (Finistère), 109 km/h à Groix et 119 km/h à Belle-Ile (Morbihan). Cette tempête Carmen qui traverse ce lundi la France d'Ouest a  provoqué dimanche la mort d'un homme d'une soixantaine d'années dans les Pyrénées-Atlantiques, tué par la chute d'un arbre sur la voiture dans laquelle il se trouvait près de Saint-Jean-Pied-de-Port, selon la gendarmerie de Pau. Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France, déclare "Actuellement, le centre de la dépression circule en Manche, elle est au nord de la Bretagne, elle va se décaler vers la Normandie dans le courant de la journée mais les vents les plus forts seront observés au sud de la dépression"
Les liaisons avec les îles ont été coupées jusqu'à mardi.

Grande marée et risque de submersion marine


La concomitance du passage de Carmen avec des coefficients de marée élevés, de 97 pour la pleine mer lundi après-midi, risque d'entraîner des phénomènes de submersion marine sur les parties "exposées ou vulnérables" du littoral. Tous les départements de la façade ouest, du Finistère aux Pyrénées-Atlantiques, ainsi que la Corse sont concernés par l'alerte orange "vagues-submersion".

Jusqu'à 40 000 foyers privés d'électricité en Bretagne


40 000 foyers ont été privés d'électricité en Bretagne ce lundi matin, mais il ne seraient plus que 30 000 en fin de matinée. Des coupures qui concernent principalement le Morbihan, avec 28 000 foyers, dont 15 000 impactés par la coupure d'une ligne à haute tension sur la presqu'île de Quiberon.  Des coupures le plus souvent provoquées par la chute d'arbres ou de toiture. Dans le Finistères, 5 000 foyers n'avaient plus d'électricité, 5 000 également en Ille-et-Vilaine et 2 000 dans les Côtes d'Armor. Quelque 1 500 agents des services d'Enedis sont à pied d'oeuvre sur l'ensemble de la France, 250 en Bretagne, qui s'emploient à réparer ces coupures.

Intervention de pompiers près de la Mer Blanche entre Bénodet et Fouesnant (29) vers 10h30 / © Muriel Le Morvan - France 3 Bretagne
Intervention de pompiers près de la Mer Blanche entre Bénodet et Fouesnant (29) vers 10h30 / © Muriel Le Morvan - France 3 Bretagne
Le maire de Belle-Île, en coutumier du fait, se veut philosophe. "Il y a eu des coupures d'électricité et l'île a été plongée dans le noir, des arbres ont été déracinés, les liaisons ont été coupées... C'est sûr que ça a changé l'ambiance du réveillon mais on a l'habitude", a ainsi confié Frédéric Le Gars.
Dans le Finistère, un poulailler, arraché par le vent, a terminé sa course à cheval sur les deux voies de la RN 165 tandis que deux porte-conteneurs sont venus s'abriter en rade de Brest.


Plusieurs centaines d'interventions pour les pompiers bretons


Grosse journée pour les sapeurs pompiers bretons, qui en raison du passage de Carmen ont dû intervenir des centaines de fois ce lundi premier janvier. Près de 700 interventions au total sur la région, essentiellement dans le Morbihan (280) et l'Ille-et-Vilaine (180). Ils ont notamment été appelés pour des arbres ou des poteaux tombés, des toitures envolées, des lignes électriques coupées, des obstacles sur les routes mais aussi pour des inondations de caves, des coulées d'eau, des canalisations qui ont débordé, comme dans le secteur de Liffré en Ille-et-Vilaine par exemple. 

Dauphin et baleineau échoués dans le Morbihan


Les prémisces de cette tempête ont également causé la mort d'un dauphin, retrouvé échoué à Penvins (Morbihan), ont confié les sapeurs-pompiers. Un baleineau d'environ 3,50 m se serait également échoué quelques kilomètres plus loin, à Saint-Gildas.

Retour d'un temps plus calme en fin d'après-midi en Bretagne



Sur la Bretagne la tempête devrait être passée en fin d'après-midi, ainsi le Finistère est placé en vigilance orange pour le vent jusqu'à 15h, où on prévoit des rafales de 110 à 120km/h sur le littoral et de de 90 à 100  km/h à l’intérieur des terres. Ces vents d'ouest s'orienteront au nord ouest en fin de matinée. Pour les vagues-submersion la vigilance orange est prévue entre 14 et 15h et jusqu'à 11h pour les orages. Dans ce département, la Laïta est également placée en vigilance jaune crue à Quimperlé.

Pour le Morbihan, la vigilance orange vent est valable jusqu'à 15h, avec des vents de 110 à 120km/h sur la côte et 90 à 11km/h dans les terres. Les risques de submersion sont annoncés au moment de la marée haute, de 14h à 17h






A lire aussi

Sur le même sujet

Lorient. Le désespoir de la mère d’Emilie König, membre de Daesh

Près de chez vous

Les + Lus