La Trinité-sur-mer (56) : Clara largue les amarres pour rejoindre le Grand Nord

Le père, Christian et sa fille, Clara Dumard / © DR
Le père, Christian et sa fille, Clara Dumard / © DR

Elle a 24 ans, elle est étudiante en pharmacie, et ce dimanche, Clara a quitté les pontons de la Trinité-sur-mer, pour tenter de battre le record du passage du Nord-Ouest, à la voile et sans assistance.

Par Krystell Veillard

Le fameux passage du Nord-Ouest, se situe entre le détroit de Béring et la Mer de Baffin. L'objectif de Clara Dumard, originaire de Crac'h dans le Morbihan, est dans un premier temps, au départ de Cherbourg, de rejoindre le Cercle Polaire Arctique dans la mer de Baffin, à 1800 miles, puis à partir de là de tenter de battre le record du passage du Nord-Ouest à la voile et sans assistance, en parcourant les quelque 3 300 milles (5 300km) pour rallier l'Alaska. Une première. Elle s'est adjoint pour réaliser son défi, un atout de poids, l'assistance de son père, avec qui elle part. Christian Dumard, a notamment été routeur voile pour le Vendée Globe, la Volvo Ocean Race ou la Mini Transat. "Jamais je n'aurais imaginé partir avec quelqu'un d'autre", confie Clara, "c'est important d'être avec quelqu'un de proche. on s'entend très bien et s'il y a des tensions, ça va passer très vite. Et puis je vais vraiment pouvoir apprendre de tout ce qu'il fait. C'est la transmission qui va être géniale, pour une expérience de cette ampleur !"
 

Un rêve de petite fille

Ce projet, elle l'a en tête depuis qu'elle est enfant, mais il a pris corps l'année dernière, avec le redoublement de sa quatrième année de pharmacie. Ce qui lui laissait du temps pour la préparation. "Petite j'avais envie de faire le tour du monde, et puis l'Arctique m'attirait, pas seulement pour le froid, mais surtout pour les animaux marins, les baleines et les orques. Je me souviens enfant, j'accrochais leur photos partout. Et papa m'avait promis, qu'on irait un jour naviguer en Arctique pour les voir." Et le rêve de la petite fille est en train de prendre forme.
 
Clara, juste avant le départ / © Anne Beusnel
Clara, juste avant le départ / © Anne Beusnel
 

Un voilier de 11 mètres

Il a d'abord fallu convaincre le papa, ce qui n'a pas été trop compliqué, puis monter des dossiers de sponsoring, présenter encore son projet lors du salon nautique. Elle a alors pu acheter le bateau, un Sunfast 37, monocoque de 11 mètres donc, "assez simple, pas trop coûteux", explique t-elle, dont elle a renforcé l'étrave pour passer dans la glace et qu'elle a équipé d'un petit chauffage, pour l'humidité omniprésente dans ses contrées.
 
Le bateau, Sedna, sorti de l'eau / © DR
Le bateau, Sedna, sorti de l'eau / © DR
 

Une histoire de famille

Rien de très étonnant dans ce rêve de l'étudiante, qui a grandit depuis le berceau avec des histoires de mers pour s'endormir. Dans les années 70, son père à l'âge de seize ans, avait déjà fait le tour du monde à la voile, avec ses parents. Et Clara raconte, que sa grand-mère, Lys, à quelque 86 printemps, "a encore de très bons réflexes, lorsqu'elle monte à bord du bateau"
 

Les étapes de l'aventure

Clara Dumard et son père ont quitté la Trinité-sur-mer ce dimanche soir, pour rejoindre Cherbourg, d'où aura lieu le départ officiel, ce mercredi 4 juillet. Le voyage vers le Groenland devrait durer entre 12 et 18 jours. Puis le père et la fille attendront une fenêtre météo, entre la fin juillet et début août pour partir. Ils estiment le temps du record à cinq semaines avec un retour vers la mi-septembre en France. Et pour suivre leur aventure, leur page Facebook, Record Passage du Nord-Ouest


 

Sur le même sujet

Les + Lus