• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Trois bonnes raisons de choisir le coworking en Bretagne

L'un des espaces de la French Tech de Saint-Malo / © France 3 Bretagne
L'un des espaces de la French Tech de Saint-Malo / © France 3 Bretagne

Le coworking c'est un peu une colloc' de travailleurs, dans la lignée des colloc' d'étudiants. Avec plus d'une trentaine d'espaces de coworking la Bretagne est une des régions ou l'on partage le plus les lieux de travail. Partager l'espace mais bien plus encore !

Par Marc-André Mouchère

Avec l'évolution des outils numériques, travailler en coworking est une démarche qui se répand de plus en plus. Les premiers concernés sont des indépendants qui travaillent dans les services numériques pour leur compte, celui d'une entreprise ou d'une start-up. Ils pourraient travailler chez eux mais à comparer ils ont de bonnes raisons d'avoir préféré le coworking.


© France 3 Bretagne

Partager un lieu

Travailler chez soi c'est un peu s'enfermer du matin au soir dans son habitat privé au risque d'être dérangé par sa propre famille ou pire de l'agacer à force d'être là sans jamais être disponible. Au contraire l'espace de coworking permet de distinguer les différents moments de sa vie sociale quotidienne.
Ce lieu c'est d'abord un espace de travail conçu pour que chacun dispose d'une ambiance propice à la concentration. L'espace peut être partagé sans cloison tant que chacun pianote sur son clavier et dispose de son casque pour écouter des sons ou des vidéos,comme dans une bibliothèque, mais quand on passe des coups de fil ou que l'on reçoit des clients et collaborateurs, on dispose aussi d'un bureau ou même d'une grande salle de réunion.

 

© France 3 Bretagne

Partager des services

En soi ces espaces optimisés sont déjà des services différenciés, mais plus encore quand il s'agit de faire une pause café ou de déjeuner sur place pour gagner du temps. Une petite cuisine pour réchauffer ou préparer un plat rapide est un équipement et un service collectif. Même chose pour la salle de repos, le coin douche ou le babyfoot.
Évidemment d'un tel lieu on attend qu'il soit agréable et feutré et dispose d'un certain confort. Mais avant tout il faut qu'il offre ou permette tous les services numériques et bureautiques : prises électriques, imprimantes, branchements réseaux et bien-sûr du wifi au meilleur débit.

 

© France 3 Bretagne

Partager des savoirs et des expériences

L'autre attrait de ces nouveaux lieux de travail partagés c'est le contact.
LE CONTACT ? Oui j'en vois certains qui se moquent déjà de ce monde de "geeks" les yeux rivés aux écrans, et bien ils se trompent ! 
Rien n'est plus agréable qu'un petit-déjeuner avec des alter-ego pour renconter de nouveaux clients, découvrir de nouveaux horizons, des pistes de travail ou des solutions à un problème surmonté par autrui.
Un Fab Lab à Rennes / © France 3 Bretagne

Les espaces de coworking sont même parfois dédiés d'abord à la transmission et au partage du savoir.
C'est même la clé du succès et du développement spectaculaire des Fab Lab. Il en existe déjà une vingtaine dans toute la Bretagne. Chacun peut venir apprendre ou partager ses savoirs et disposer d'équipements comme des imprimantes 3D ou un atelier d'électronique avec des bancs de travail.

En Bretagne il existe des espaces de coworking associatifs ou publics mais aussi des initiatives privées comme l'Ubiplex à Betton -35- ou "La Colloc" à Lorient dont l'ouverture est programmée pour septembre prochain. On y accède pour une cotisation modique ou un abonnement mensuel souvent très accessible et sans engagement à long terme. L'accès aux Fab Lab est gratuit.
Essor du coworking en Bretagne
Un endroit différent de chez soi pour y poser son clavier disposer du confort et de prestations techniques et aussi partager des expériences et des contacts avec d'autres indépendants. interviews : Audrey Teyssier - Agence évenementielle 5 saisons / Alison Adenis - Conseil en Marketing international / Jef - Marionnettiste / Corentin Le Bris - Etudiant et moniteur au Fab Lab - Reportage Maylen VILLAVERDE et Céline ASTRUC


A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus