• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vols en retard : l’aéroport de Rennes, mauvais élève ?

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Parmi les aéroports régionaux, c’est celui de Rennes Bretagne qui connaît le plus de perturbations, selon l’étude d’une société qui négocie l’indemnisation des clients.
 

Par la rédaction

"Nous avons assisté cet été à une proportion historique de perturbations de l'espace aérien européen. Par rapport à l'année dernière, le nombre d'annulations de vols ou de retards de plus de 3 heures a presque doublé", commente Sebastian Legler, pdg de Flightright, dans un communiqué.

En cause, des mouvements sociaux dans l’aérien : grèves des contrôleurs, de compagnies comme Air France ou Ryanair…
 
© FlightRight
© FlightRight


De mai à août, les annulations et retards de plus de 3 heures au départ de la France auraient augmenté de plus de 90%, par rapport à 2017, selon les calculs de Flightright.


L'aéroport de Rennes Bretagne dans le rouge


Et l’aéroport de Rennes Bretagne se distingue. Parmi les aéroports régionaux, c’est celui qui subit le plus de perturbations, selon Flightright.
 

Qui est FlightRight ?

Flightright est un prestataire de services. Cette société propose aux passagers de se charger de leur dossier d’indemnisation en cas de vol retardé, annulé ou de correspondance manquée.

Flightright prélève une commission de 27% sur l’indemnisation obtenue pour se rémunérer.

Le règlement européen prévoit une indemnisation comprise entre 250 euros et 600 euros par personne, pour un retard de plus de 3 heures.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus