Vierzon : une plaque inaugurée par la SNCF en mémoire de milliers de juifs déportés

La SNCF a inauguré jeudi après-midi à Vierzon une plaque à la mémoire des 10 000 victimes juives transférées de la zone libre jusqu'au camp de Drancy.


La plaque comportant les dates des convois et les noms des enfants, des femmes et des hommes déportés a été inaugurée en présence de Laurence Eymieu, directrice régionale SNCF Centre et de Serge Klarsfeld, président de l’association des fils et filles de déportés juifs de France. Avec Châlon-sur-Saone (Bourgogne), la gare de Vierzon était l'un des principaux points de passage entre zone occupée et zone libre. 


La grande rafle de 1942

Durant l'été 1942, le régime nazi planifie une rafle à grande échelle des juifs apatrides d'Europe. En France, grâce à la collaboration de l'Etat de Vichy et de la SNCF, quelque 75 000 juifs seront convoyés vers les camps d'extermination via les centres de rétention de Drancy, Beaune-la-Rolande et de Pithiviers.

video: Serge Klarsfeld évoque le périple tragique des 10 000 victimes juives déportées via la gare de Vierzon jusqu'au camp d'extermination d'Auschwitz.

La plaque inaugurée le 22 novembre 2012 en gare de Vierzon (Cher)


En janvier 2011, la SNCF a reconnu pour la première fois son rôle dans la déportation des juifs
>> lire l'article du monde.fr : Guillaume Pepy reconnaît le rôle de la SNCF dans la Shoah)

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité