Un Français travaillant pour l'entreprise orléanaise Vergnet enlevé dans le Nord du Nigeria

Le siège du groupe Vergnet à Ormes dans la banlieue orléanaise / © France 3 Centre
Le siège du groupe Vergnet à Ormes dans la banlieue orléanaise / © France 3 Centre

Un Français a été enlevé dans le nord du Nigeria par des hommes armés qui ont attaqué la résidence de la société orléanaise Vergnet dans l'Etat de Katsina, tuant deux Nigérians.

Par Ch.L


Le commissaire de police de Katsina, Abdullahi Magaji, a confirmé l'enlèvement mercredi soir d'un ressortissant français à Rimi, à 25km de Katsina . "Les kidnappeurs, qui étaient environ 30, ont attaqué la résidence où logent les ingénieurs de la société Vergnet" a-t-il précisé, avant d'ajouter qu'un agent de sécurité et un voisin ont été tués, et un policier grièvement blessé.

D'après un communiqué de la société Vergnet, spécialisée dans l'eau et les énergies renouvelables, l'homme enlevé est "prestataire du groupe Vergnet". Il s'agit bien d'un ingénieur français, mais appartenant à une société collaborant avec la compagnie. 

Selon l'entourage du groupe basé à Ormes près d'Orléans, le chantier éolien a commencé "il y a un an et demi ou deux ans".  "Ca s'est bien passé dans les débuts puis il y a eu des alertes en terme de sécurité" et Vergnet a ensuite obtenu du gouverneur une protection militaire. 

Le dossier est suivi par le ministère français des Affaires étrangères, a expliqué une porte-parole, sans  donner plus de détails.


  • Le groupe Vergnet est leader mondial pour les éoliennes de petite et moyenne puissance. 
  • L'entreprise a réalisé en Afrique cinq fermes éoliennes dont celle de Katsina au Nigeria.


 / © Vergnet SA
/ © Vergnet SA

 

Sur le même sujet

Les + Lus