• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tennis de table : Chartres s'incline lors du match aller en finale de la Ligue des Champions

© Amélie Rigodanzo
© Amélie Rigodanzo

Devant 750 spectateurs dans leur salle Rosskopf, les pongistes de Chartres ASTT se sont inclinés 3-1 face au tenant du titre Orenbourg, ce vendredi 12 avril en finale aller de la Ligue des champions. Le match retour s'annonce très compliqué dans quinze jours, le vendredi 26 avril, en Russie.

Par Benoît Bruère

Inscrire son nom au palmarès de la plus prestigieuse des Coupes d’Europe deux ans après avoir gagné la Coupe ETTU…voilà l’immense défi proposé aux joueurs de Calin Toma.
Si Gao Ning avait bien lancé les siens en s’imposant dans le 1er match face au monument Biélorusse Valdimir Samsonov (vainqueur à 9 reprises de la Ligue des Champions), cela a été bien plus compliqué pour le suédois, Pär Gerell, rapidement dépassé par la puissance et la technique de Dimitrij Ovtcharov. Pourtant Pär Garell avait surpris son adversaire dans le premier set mais il s'est éteint peu à peu face au rouleau compresseur allemand (1-3).

Le tournant de la finale aller va se jouer lors du 3e match. Opposé à un moins bien classé que lui le Russe Alexei Smirnov (N°60 mondial), Robert Gardos (N°32 mondial), doit faire la différence. Chose qu’il parvient à faire aisément dans le 1er set. Mais la machine va bêtement se dérègler. Alors qu’il menait dans la 2e manche, Robert Gardos finit par la laisser filer, il ne s’en remettra pas. Enervé, agacé par le jeu proposé par son adversaire, il s'incline finalement en 4 manches (1-3).

A l’entame du 4e match, tous les espoirs reposent donc sur Gao Ning face à l'Allemand Dimitri Ovtcharov. Les deux meilleurs performeurs de la Ligue des Champions s’affrontent dans un duel de titans. Invaincu cette année (10 matches - 10 victoires), Gao Ning prend l’avantage dans le premier set. Mais le médaillé de bronze à Londres, l’Allemand, ne lâche rien. Dans la guerre psychologique qui l’oppose au saingapourien, il égalise à 1 manche partout puis prend l’avantage dans le 3e set. Dans un sursaut d’orgueil et de ténacité, Gao Ning parvient à égaliser à 2 manches partout. Mais épuisé nerveusement et physiquement, il finit par craquer dans le set décisif.

Le match retour qui aura lieu le 26 avril prochain en Russie s’annonce particulièrement compliqué. Outre la victoire, il faudra que les chartrains s’imposent par 3 victoires à 1 au maximum avec un set average plus favorable. Un match retour qui sera retransmis sur écran géant à Chartres, salle Rosskopf.

Sur le même sujet

Ce que j'aime dans le mandat de Maire...

Les + Lus