Un enfant hospitalisé à Tours à cause d'un nem

archives / © F3 Poitou-Charentes
archives / © F3 Poitou-Charentes

Un jeune garçon de douze ans a été hospitalisé début avril après avoir ingéré un morceau de métal contenu dans un nem. Le produit avait été acheté dans une grande surface d'Indre-et-Loire. Celle-là même où une couleuvre a été découverte au rayon poisson cette semaine.

Par L.A.

Un bout de métal de l'oesophage

Le morceau de métal avait été découvert dans l'oesophage d'un petit garçon de 12 ans, suite à l'ingestion d'un nem. L'enfant avait été hospitalisé début avril. Le nem dans lequel s'était niché le morceau de métal avait été acheté dans une grande surface d'Indre-et-Loire.  Magali Delile, la maman de l'enfant avait déposé une plainte rapidement. Elle explique : "après avoir ingéré le nem, mon fils a été transporté à l'hôpital Clocheville de Tours. Les praticiens ont retiré l'objet métallique après intubation. D'après leur radio, il ne fait aucun doute que cet objet est arrivé dans l'oesophage de mon fils après ingestion des nems".
Mme Delile avait acheté ces nems dans l'hypermarché Leclerc de La Ville-aux-Dames, en Indre-et-Loire. Elle a porté plainte le lendemain de l'hospitalisation de son fils auprès de la police et a alerté la Direction départementale de la protection de la population.
"Je n'incrimine pas le distributeur qui n'est en rien responsable, mais le fournisseur. Je ne sais pas dans quelles conditions ces plats ont été emballés ni préparés. J'espère juste qu'on découvrira comment on peut retrouver un tel objet dans un plat préparé, c'est tout !"

Du métal dans un nem et une couleuvre dans les rayons

Les faits remontent au 2 avril mais ils n'ont été révélés que mercredi dans le quotidien régional La Nouvelle République. C'est la mère du petit garçon qui a elle-même contacté la presse. Ces derniers jours, un article paru dans ce quotidien révélait la découverte d'une couleuvre inoffensive dans le rayon poisson d'un hypermarché : celui où avaient été achetées les nems incriminées. C'est cet article qui a poussé Mme Delile à prendre contact avec le quotidien pour faire connaître son histoire.

DMCloud:65929
Un enfant hospitalisé au CHU de Tours à cause d'un nem

 

Sur le même sujet

Tout le monde peut prendre sa place

Les + Lus