• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Une maison sponsorisée à Oucques (41) ?

Le plan du futur pavillon. / © Clément Huchet.
Le plan du futur pavillon. / © Clément Huchet.

C’est un effet de mode qui ne cesse de se développer. Après les mariages parrainés, voici une maison entièrement équipée grâce à des rabais. Elle sortira de terre à Oucques, petite commune du Loir-et-Cher.

Par Vanessa Hirson

L’affaire est sérieuse et elle vient de commencer. Avec un budget de 170 000  euros, un jeune couple de 22 ans a choisi de démarcher des entreprises pour bénéficier du plus bas prix sur le carrelage, la peinture, les salles-de-bain, la clôture du jardin…  Actuellement, ils sollicitent les magasins de cuisines. En échange de ces rabais, pub et sponsoring sur un blog et Facebook durant toute la construction du pavillon.

« Nous sommes allés voir deux magasins de cuisines. On leur a expliqué notre démarche. On avait un budget de 5000 euros. Le premier nous laisse repartir avec la cuisine pour 5700 sans l’électroménager. Le deuxième, nous la fait à 5100, toujours sans l’électroménager. Lundi, nous allons en voir un troisième. On va continuer à  négocier », explique, motivé, Clément Huchet, le futur propriétaire.


La cuisine que souhaite avoir le jeune couple. / © Clément Huchet.
La cuisine que souhaite avoir le jeune couple. / © Clément Huchet.


Une maison coûte plus chère qu’avant

Depuis la nouvelle norme écologique de janvier 2013, construire une maison coûte 15% plus chère qu’avant. Dans le cas de Clément et de son amie, le terrain vaut déjà 50 000 euros, frais de notaire compris. La maison 112 000. La note monte vite, il fallait donc gratter des euros.

« Je suis comptable et c’est vrai que j’utilise mes compétences pour négocier. Mais je ne suis pas non plus commercial ! » admet Clément.

Porte ouverte

Les jeunes négociants vont jusqu’au bout de leur logique. Une fois que leur cocon sera habitable, ils organiseront une porte ouverte. Les entreprises bienfaitrices pourront voir ce qu’elles ont contribué à réaliser. Et peut-être leur donner envie de retenter l’expérience !


Voici la maison une fois achevée. / © Clément Huchet
Voici la maison une fois achevée. / © Clément Huchet

 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus