• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Etats généraux du sport féminin : qu'en pensent les mecs ?

Diminuer les inégalités de salaire entre sportifs et sportives, féminiser les fédérations... voilà l'objet de ces débats qui se sont terminés ce midi. / © France 3 Centre
Diminuer les inégalités de salaire entre sportifs et sportives, féminiser les fédérations... voilà l'objet de ces débats qui se sont terminés ce midi. / © France 3 Centre

Les états généraux sur le sport féminin en équipe se sont terminés ce midi. Qu’en pensent nos athlètes masculins ? Réponse de Thomas Renault, gardien de but du Orléans Loiret Foot et de Christophe Dupont, président du club de basket.

Par Vanessa Hirson

3 questions à :

Thomas Renault, gardien de but du Orléans Loiret Foot

Que pensez-vous de ces états généraux sur le sport féminin en équipe ?
« C’est bien. Même si dans notre région Centre on est bien lotis en ce moment avec : les filles du handball à Fleury, qui arrivent au championnat de France pour la première fois, avec le basket féminin à Bourges, ou même en individuel avec Automne Pavia en Judo.
Je ne vais pas dire que c’est légitime mais c’est normal. Dans notre région, le sport féminin est bien représenté mais il n’est pas assez médiatisé,  c’est vrai ».

Pensez-vous effectivement que le sport féminin est mal représenté, mal financé ?
« Malheureusement, on sait que le sport féminin a du mal à exister par rapport au sport masculin. Il évolue mais il a du retard et il faut s’y intéresser. Il n’y a pas que du talent dans le sport masculin, il y en a aussi dans le sport féminin ».

Est-ce que le sport masculin peut aider le sport féminin à être mieux représenté ?
« C’est un peu compliqué, ce n’est pas le même public. A un match féminin, on y va plus en famille. Mais je pense que le sport féminin a une image plus positive que le sport masculin, qui engendre de l’insécurité, comme on l’a vu récemment à Paris. Donc le sport féminin peut se développer ».



Christophe Dupont, président d’Orléans Loiret Basket

Que pensez-vous de ces états généraux sont sur le sport féminin en équipe ?
« J’ai entendu parler par la presse, mais je n’ai pas plus d’informations mais ça me parait bien. C’est quelque chose d’intéressant.»

Pensez-vous effectivement que le sport féminin est mal représenté, mal financé ?
« Je ne connais pas les chiffres mais c’est vrai qu’il y a un déficit de représentation à tous les niveaux sauf quand ce sont des diffusions faites à travers les JO où là ça me semble équitable.
Pour ce qui est des aides, je ne pense pas car l’année prochaine, nos subventions du Conseil régional vont diminuer alors que dans le même temps, celles pour le basket féminin sont maintenues au même niveau ».

Est-ce que le sport masculin peut aider le sport féminin à être mieux représenté ?
« Sur Orléans, il y a le club de basket de Fleury qui s’est qualifié pour le championnat de France. Nous, on a échoué, on ne passe même pas les play-off. Le 30 avril dernier, nous avons mis à leur disposition deux guichets au palais des sports pour que nos supporters deviennent aussi leurs supporters, pour les aider à vendre des places. Donc nous, on aide déjà pour la structure, les ventes de places et les supporters. »

DMCloud:68375
Fin des états généraux sur le sport féminin
Plateau de Gérald Teissier, notre journaliste.


Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus