Peut-on attraper la leptospirose en bords de Loire ?

Le mois dernier, un baigneur a contracté la leptospirose dans la Loire et a été hospitalisé à Tours. Cette maladie, essentiellement due à l’urine des rongeurs, peut être très grave, bien qu’assez rare.

Par Jonathan Guérin

Entre 250 et 300 cas en France. Le chiffre est faible, mais pas négligeable. La leptospirose est une maladie infectieuse, d’origine bactérienne, dont les symptômes font penser à la grippe (douleurs, courbatures, fièvres…), mais qui peut être mortelle si elle n’est pas traitée à temps. Les rongeurs sont les vecteurs les plus connus, mais l’urine des mammifères, des animaux familiers, sont aussi fréquents et importants dans nos milieux. Chiens errants, chevaux, bovins, porcs, mangoustes… disséminent aussi la maladie.

Des conseils simple​s

Dès le début, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin. Mais des précautions de base peuvent permettent de se mettre à l'abri des bactéries.

  • Il faut éviter les baignades dans les fleuves et rivières si l'on présente des plaies sur le corps. Il s'agit en effet de portes d'entrée très appréciées du leptospire (la bactérie responsable de la maladie). 
  • On recommandera également de macérer trop longtemps dans l'eau. En effet, plus la peau repose dans l'eau, plus elle se "ramollit", favorisant la pénétration de la bactérie.
Mais pas de psychose sur les bords de Loire : les vacanciers sont relativement épargnés par cette affection. Les premiers tributaires sont les professions exposées à l'eau, tel que les égoutiers, les kayakistes ou les nageurs. 

Quelques conseils pour votre santé, avec Denis Gannay et Julien Bernier
DMCloud:96375
Conseils de baignade contre la leptospirose

 

Sur le même sujet

Les + Lus