Autopsie du gendarme de St Amand Montrond : Le suicide est confirmé

Publié le Mis à jour le
Écrit par P. Pinto

La confirmation du suicide a été communiquée hier soir par l'Institut Médico-Légal de Tours

L'institut Médico-Légal à communiqué hier soir les résultats de l'autopsie du jeune officier de gendarmerie de Saint-Amand Montrond : le suicide ne fait aucun doute.
De son côté, la famille du lieutenant Grégory Girard a décidé de déposer une plainte pour harcèlement moral. La plainte a été déposée, lors de l'audition de ses proches, chez les gendarmes de la section de recherches de Bourges, chargés de l’enquête sur les circonstances de la mort du jeune officier de trente ans. 

 « La famille ne voit pas d’autre explication à ce geste qu’une souffrance professionnelle », explique Vincent Bonnefoy, procureur de la République de Bourges.


Le lieutenant Girard, âgé de trente ans, s’est suicidé dans son bureau de commandant de la brigade de gendarmerie de Saint-Amand-Montrond, vendredi après-midi. Il était en tenue et s’est tiré une balle dans la tête avec son arme de service. Il a laissé une lettre dont le contenu n’a pas été révélé.

>>> on écoute Vincent Bonnefoy, procureur de la République de Bourges au micro de Gérald Teissier, rédacteur en chef de France 3 Berry
durée de la vidéo: 01 min 06
Suicide confirmé du gendarme de St Amand-Montrond