Un gendarme se suicide à St Amand Montrond (Cher)

Publié le Mis à jour le
Écrit par P. Pinto /AFP

Le lieutenant de gendarmerie a été retrouve mort vendredi dans son bureau. Il se serait tire une balle dans la tête avec son arme de service

Un officier de gendarmerie de Saint-Amand-Montrond (Cher) a été déclaré en état de mort cérébrale. L'homme se serait tiré une balle dans la tête avec son arme de service vendredi.

L'officier était commandant de la communauté de brigades de gendarmerie de Saint-Amand-Montrond. Ce lieutenant était de permanence dans son bureau lorsqu'il a fait usage de son arme contre lui. Le parquet de Bourges a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort. Elle a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Bourges, a dit le substitut du procureur de la République, Emmanuel Delorme.

L'association gendarmes et citoyens a fait état, dans un communiqué, d'une lettre laissée par l'officier, dans laquelle il expliquerait la raison de son suicide. Pour l'association, l'officier aurait été victime de harcèlement de la part de deux de ses supérieurs qui commandent la compagnie de Saint-Amand-Montrond et utiliseraient des «méthodes d'un autre âge». Le substitut du procureur a déclaré n'avoir « rien à dire sur ce poin t».


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.