Mory Ducros: la CFDT Transports refuse de signer l'accord sur le plan de restructuration

Mory Ducros : Le Conseil d'État a confirmé, ce lundi, l'annulation du plan social de l'ex-transporteur / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Mory Ducros : Le Conseil d'État a confirmé, ce lundi, l'annulation du plan social de l'ex-transporteur / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

La fédération CFDT des Transports vient d'annoncer que le syndicat ne signerait pas l'accord collectif proposé par Arcole Industries, candidat à la reprise de Mory Ducros. L'annonce intervient avant l'examen de l'offre par le tribunal de commerce de Pontoise qui doit avoir lieu cet après-midi. 

Par Ch.L avec AFP

"Les discussions, même si il y a des améliorations, ne permettent pas a l'heure actuelle de signer l'accord collectif. (...) On demande qu'Arcole lève ses conditions suspensives, sans condition et dépose son offre", a affirmé à la presse André Milan, secrétaire général de la FGTE-CFDT, qui avait signé la semaine dernière un protocole de fin de conflit. 

La fédération CFDT des Transports et la section CFDT de Mory Ducros ont donc fini par accorder leurs violons après plusieurs semaines de désaccord. La première était convaincue d'être allée "au bout du bout" des négociations, alors que la section CFDT du transporteur jugeait insuffisantes les primes supra légales accordées aux salariés licenciés.  

Cette annonce intervient après que les salariés de Mory Ducros repris ont exhorté lundi les syndicats à signer l'accord

Arcole Industries, actionnaire principal de Mory Ducros, a déposé une offre de reprise qui prévoit de conserver 2.210 salariés sur plus de 5.000 et 50 agences sur environ 85. L'enveloppe des indemnités supra-légales prévue pour les salariés licenciés, avait été augmentée par Arcole jeudi dernier, à la suite de négociations intervenues à Matignon. La somme allouée est passée de 21 à 30 millions, soit une moyenne de 10.000 euros par salarié.




A lire aussi

Sur le même sujet

Tout le monde peut prendre sa place

Les + Lus