L’Indre-et-Loire terre d’accueil pour les arts de la rue

Ce contenu n'est plus disponible

L'art urbain appelé aussi Street Art est un mouvement artistique contemporain né aux Etats-Unis dans les années 60. Il regroupe toutes les formes d'art réalisées dans les lieux publics. Il englobe diverses disciplines telles que le graff, le rap, le Break Dance... Présentation de deux talents !

Par Anne Lepais

Premiers et principaux financeurs du réseau hip-hop : la région, le département et la ville de Tours, soutiennent le développement de cette culture.

Cela traduit une volonté de placer la création, la diffusion, la transmission et la professionnalisation de cette culture au même niveau que d'autres genres artistiques. Il y a donc une véritable culture hip-hop au coeur de l'animation Tourangelle.
L'association le bocal  basée à Tours, oeuvre depuis plusieurs années pour faire vivre la création artistique et développer une culture artistique et dynamique en région Centre.  Plusieurs événements : le Peace Hip-Hop de Tours,  la création du mur de St Pierre-des-Corps - une galerie de peintures en plein air ouverte 24/24 -  sont la preuve d'une reconnaissance et l'occasion de donner une visibilité publique et institutionnelle au Street Art.

C'est à cette occasion que notre équipe de France 3 Centre a rencontré deux références du milieu du graffiti et du Break :  Huit alias Damien et Funky dixit Jérôme. Ils s'engagent à leur manière pour que le Street Art puisse continuer à exister.

Le Graffiti

Les artistes utilisent l'affiche, le pochoir, la peinture pour faire de la rue un espace d'exposition éphémère. 
Discrètement, dans les interstices de la ville, ils s'exposent au regard des plus curieux. Sous des ponts, sur des murs, au ras du sol, sur des marches d'escaliers, sur les bords de la Loire et dans les friches urbaines : la nature urbaine a horreur du vide et le Street Art vient à point pour occuper l'espace. D'abord exposé au regard des curieux, on voit à Tours des fresques murales de plus en plus grandes, offertes au regard de tous. C'est le cas de celle de l'artiste Huit alias Damien.

Le Hip Hop

A l'origine, le principe de cette danse urbaine était de permettre aux gangs de se défier dans la rue en utilisant la danse plutôt que les coups ou les armes. 40 ans après son apparition dans le Bronx, le Hip-hop a envahi les salles de cours. A Joué-les-Tours, Funky de son vrai nom Jérôme, enseigne tous les soirs de la semaine le « break » à des adolescents. Il les prépare aux futures confrontation de danses improvisées les « Battles ». Il organise aussi des soirées autour du hip hop afin d'initier un large public à la culture urbaine.

>>> voir plus haut le reportage d' Olivia N'Ganga, Vincent Logereau et Jean-Marie Bores 

 

Sur le même sujet

Les + Lus