Cet article date de plus de 7 ans

Pithiviers: mobilisation sans précédent chez Brossard

La quasi totalité des 200 employés de l'usine Jacquet-Brossard de Pithiviers (Loiret) ont débrayé mercredi matin. Ils contestent les revalorisations salariales proposées par la direction, jugées "insuffisantes" au regard des bénéfices réalisés. 
La dernière grève chez Brossard remonte à 1999. Elle avait durer quatre semaines. Les salariés protestaient alors contre la fermeture d'un site.
Aujourd'hui, les motifs de la mobilisation sont d'ordre salariale. Les représentants des 200 employés de l'usine de production de biscuits de Ptihiviers sont en négociation annuelle avec leur employeur et le taux de 0,8% d'augmentation - équivalent à l'inflation - qui leur est proposé est loin de les satisfaire. Ils réclament cinq fois plus.
 

On a décidé de taper dur pour qu'ils comprennent que nous souhaitons une revalorisation à la mesure des profits qui ont été réalisés par le groupe. L'usine vient de bénéficier de 200 000 euros d'aide de l'Etat. Cet argent va être réinvesti au Brésil. On marche complètement sur la tête" Grégory Gratien, délégué syndical

Le groupe Limagrain, qui possède l'entreprise Brossard et la boulangerie industrielle Jacquet, a réalisé 6 millions d'euros de bénéfices ces trois dernières  années dont les 2/3 proviendraient du site de Pithiviers. 

Une réunion de négociation entre direction et personnel devait avoir lieu à 14h mercredi.  

video: reportage à Pithiviers par A.Rigodanzo et P.Do Lepais
 

durée de la vidéo: 01 min 27
Grève chez Brossard



 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie