Cet article date de plus de 7 ans

Nouvelle carte de la pauvreté : Sully-sur-Loire, Issoudun et Saint Amand Montrond entrent dans le dispositif

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de la Ville, dévoile ce mardi 17 juin, la nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville et la liste de 1300 quartiers prioritaires. Sully-sur-Loire (45), Issoudun (36) et Saint-Amand-Montrond (18) entrent dans le dispositif d'aide du gouvernement.
Pour mettre un terme au saupoudrage de ses moyens, le gouvernement avait lancé il y a un an et demi une remise à plat de l'aide, dans le cadre de la "politique de simplification". Il a également inscrit dans la loi, en février dernier, un critère unique et objectif de sélection : le revenu des habitants.

Sur cette base, la ministre de la Ville Najat Vallaud-Belkacem présente ce mardi la liste des 1.300 quartiers, situés dans 700 communes, qui continueront de bénéficier des crédits d'aide.


Les zones retenues sont celles où plus de la moitié de la population vit avec moins de 11.250 euros par an, soit 60% du revenu médian national.

"C'est la réalité de la pauvreté en France, loin d'être cantonnée aux territoires périphériques des grandes villes, qui apparaît ainsi au grand jour", commente la ministre de la Ville dans les quotidiens régionaux.

Après un premier programme entamé en 2003 qui a concerné 500 quartiers et était doté de 12 milliards d'euros de subventions, l'Etat doit lancer à l'automne un second programme avec 5 milliards de fonds publics. En bénéficieront 200 quartiers qui figurent sur la nouvelle carte de la pauvreté et qui présentent les "dysfonctionnements urbains les plus importants".

 

C’est sur le critère unique de la faiblesse du revenu des habitants que sont identifiées toutes les concentrations urbaines de pauvreté à travers le territoire.

(Carte : 
MINISTERE DES DROITS DES FEMMES, DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS)
 


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social