Cet article date de plus de 6 ans

Un meurtre par strangulation jugé à Tours

Cet acte commis, en février 2011 à Amboise, est présenté comme un crime passionnel. Il s’agit du meurtre par strangulation d'un homme de 62 ans. Le procès se déroule sur trois jours. 
Gîte où le corps a été découvert en février 2011.
Gîte où le corps a été découvert en février 2011. © France 3 Centre
L'affaire est jugée, depuis ce mercredi, aux assises de Tours. Les débats vont durer trois jours. 

En février 2011, le corps de Jean-Claude Anselme, 62 ans, est retrouvé sur la terrasse d'un gîte à Amboise. C'est une femme de ménage qui a fait la macabre découverte. L'homme a été étranglé, battu et ligoté. Dans sa chambre, de nombreux objets ont été cassés, laissant comprendre que la scène a été d’une extrême violence.

L’accusé … un homme. Il connaissait la victime depuis cinq ou six ans. Il était masseur kinésithérapeute. Originaire du département de l’Isère, il est aujourd’hui âgé d’une quarantaine d’années. A l’époque des faits, il était en remplacement en Touraine.

La Cour va essayer de comprendre pourquoi une telle violence. Elle va également tenter de mettre en lumière cette relation décrite comme passionnelle.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice