• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Une appli anti cambriolage en lien avec la Gendarmerie du Loiret

1.294 cambriolages ont été recensés dans le Loiret (45) en 2013. Pour lutter contre ces effractions, la gendarmerie du Loiret vient de se doter d'un nouvel outil : une application smartphone gratuite intitulée « Stop Cambriolages » et accessible à tous les citoyens.

Par L.A

Une appli anti-cambriolage, développée dans l'Hérault, et disponible désormais dans le Loiret​

L’application« Stop Cambriolages » a été développée par le groupement de gendarmerie de l'Hérault (34)  avec l'aide de l'école supérieure  / © d'informatique EPITECH. Cette appli, a été testée au départ dans son département d'origine. Elle est désormais utilisable dans d'autres départements français et, depuis le 17 octobre, dans le Loiret (45)
Cette appli est proposée pour tous les smartphones, Apple ou sous Android. Elle est disponible gratuitement sur les plates-formes de téléchargement.

Que fait l'appli Stop Cambriolages ?

Elle informe les usagers :


• Elle informe les particuliers et les commerçants en leur apportant des conseils pratiques pour se prémunir contre les cambriolages 
• Elle permet de soutenir les victimes de cambriolage en leur rappelant la conduite à tenir en cas de cambriolages 
• Elle facilite l'inscription à l'Opération «Tranquillité Vacances» 
• Elle guide les utilisateurs dans la recherche d'une brigade.

Elle alerte les usagers :


L'appli permet surtout de diffuser des alertes en temps réel pour prévenir la population de phénomènes ou de situations contre lesquels elle pourrait se prémunir. Ces alertes sont transmises sous forme de notification en mode  push

Attention : une fonction de personnalisation  permet aux utilisateurs de paramètrer l'application en fonction de leur département. Ils peuvent ainsi recevoir les notifications qui les concernent, en cochant la case appropriée. Sans ce paramétrage l'appli se positionne, par défaut, sur les informations envoyées par la Gendarmerie de l'Hérault. 

Sur le même sujet

Le doublement du pont de Jargeau fait toujours débat

Les + Lus