Cet article date de plus de 6 ans

Les salariés Fenwal soutenus par Michel Sapin

Des salariés Fenwal et des élus locaux, ont été reçus mardi soir, par Michel Sapin à Bercy. Le ministre des Finances a tenté de trouver avec eux des solutions. La direction de Fenwal a annoncé la suppression de 338 emplois sur les 461 que compte le site de la Châtre. 

Les salariés du site Fenwal de La Châtre (Indre) entament une grève illimitée ce jeudi matin.
Les salariés du site Fenwal de La Châtre (Indre) entament une grève illimitée ce jeudi matin. © France 3 Centre/Eloïse Bruzat
Une délégation de Fenwal a été reçue, mardi soir à 18 h30, à Bercy. Elle s’est entretenue pendant 1h15 avec le ministre des Finances Michel Sapin.

Étaient présents : cinq représentants de Fenwal, Nicolas Forissier (UMP) Président de la Communauté de communes de la Châtre, Isabelle Bruneau (PS) députée de la deuxième circonscription de l'Indre et François Bonneau (PS) Président de la région Centre.  Ainsi que deux autres ministres François Rebasmen Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et Emmanuel Macron Ministre de l’Economie, de l'Industrie et du Numérique.

Contacté par téléphone, Frédéric Bildé, secrétaire du comité d'entreprise a déclaré :

" Nous n’étions pas en face d’un ministre distant mais d’un collègue qui souhaite trouver avec nous des solutions.  Nous sommes très satisfaits. L’entretien était très constructif, encourageant, avec beaucoup d’ouverture d’esprit ".


" Michel Sapin est un peu le local de l’étape, son cœur de Berrichon a parlé. Il est très réceptif à notre situation, il veut défendre notre entreprise du Berry. Il met un point d’honneur à la loi sur la sécurisation de l’emploi (juin 2013) et la lutte contre le licenciement. Pour lui, l’annonce faite par notre direction va à l’encontre de cette loi" 


 

La réunion à Bercy


Frédéric Bildé explique : " L'entretien s’est déroulé en deux temps, nous avons exposé nos doléances et ensuite nous avons discuté, il s’agissait d’un vrai groupe de travail avec des interactions réelles et sans langue de bois. Premièrement, nous souhaitons sauver l’intégralité des emplois. Nous visons le zéro suppression de postes. Deuxièmement, nous nous penchons aussi sur l’accompagnement du personnel et la reconversion ".

Un groupe de travail est actuellement en lien avec les ministères des Finances, de l’Economie et de l’Emploi pour trouver des solutions.

Ce mercredi, Michel Sapin est en déplacement en Allemagne. Il a parlé "d’élever le cas Fenwal, au niveau allemand et européen". Peut-être profitera-t-il ce jour de l’occasion….
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fenwal économie social