Cet article date de plus de 6 ans

A Saint-Palais, la décharge n'est pas en odeur de sainteté

La décharge de Saint-Palais, dans le Cher, nourrit l'inquiétude des habitants depuis l'été 2014. Ce mardi, les riverains ont décidé de manifester. En cause : le dégagement d'odeurs d'hydrogène sulfuré, un gaz issu de la fermentation des déchets dans le centre d'enfouissement.
Associations de défense de l'environnement, et habitants, une centaine de personnes ont manifesté mardi après-midi à Saint-Palais, dans le Cher, pour exiger des mesures contre les mauvaises odeurs en provenance du centre d'enfouissement situé dans la commune. Un rassemblement organisé devant la mairie, là-même où se tenait la réunion de la commission de suivi du site de stockage de déchets. Depuis l'été 2014, les riverains se plaignent des odeurs émanant de la décharge. Un air aux senteurs caractéristiques d'oeufs pourris, qualifié parfois d'irrespirable, qui suscite l'inquiétude du maire et des riverains. Des riverains munis symboliquement de masques, le temps de la manifestation.

Un gaz incommodant, voire mortel en cas de forte inhalation

Le gaz incriminé, l'hydrogène sulfuré - le même qui émane de la décomposition des algues vertes - peut s'avérer mortel très rapidement en cas de forte inhalation. Ces derniers mois, les émanations ont été ressenties jusqu'à six kilomètres autour de cette décharge, construite il y a 17 ans. Géré par l'entreprise Véolia, le centre d'enfouissement de Saint-Palais reçoit 90 000 tonnes de déchets par an, stockés dans de vastes alvéoles.

Le gaz issu de la fermentation des détritus est ensuite récupéré, au terme d'un processus "pas encore au point", selon les associations de défense de l'environnement. D'où les émanations. Suite aux plaintes des habitants, en décembre 2014, Véolia avait réalisé des travaux afin de limiter les nuisances. En vain.

Une nouvelle technique de forage expérimentée

La réunion de la commission de suivi devrait déboucher sur la réalisation de nouveaux travaux sur le site d'enfouissement dès demain mercredi. L'objectif sera, cette fois, d'acheminer le gaz en profondeur. A cette occsasion, une nouvelle technique de forage sera mise en oeuvre, afin d'empêcher les nuisances de s'épendre.

> L'une de nos équipes (A. Métais / A. Blanchard) avait rencontré les riverains (Karine Lemétayer, habitante), le maire (SE) de Saint-Palais (Bernard Ozon), ainsi que l'exploitant du site (Chloé Delattre, directrice de secteur traitement Véolia) en décembre 2014.
Odeurs de gaz à la décharge de Saint-Palais : l'inquiétude des habitants

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement manifestation