Cet article date de plus de 6 ans

En grève depuis trois jours, les postiers de Dreux dénoncent le "travail dissimulé"

Les postiers du Drouais sont en grève depuis lundi. Ils réclament le paiement d'heures supplémentaires non payées et parlent de "travail dissimulé".
Une trentaine de postiers titulaires sont en grève depuis trois jours ce mercredi. Depuis lundi, ils se réunissent chaque matin dès 7h, heure de l'embauche, devant la plateforme courrier des Trois vallées du Drouais. D'après les syndicats CGT et FO, qui soutiennent les postiers, les titulaires sont 60% à faire grève. Selon la direction, le taux de grévistes était de 17,5 %.

Les postiers réclament le paiement de plus de 1.700 heures supplémentaires qu'ils ont comptées comme non payées.

"Travail dissimulé"

Depuis le mois d'octobre dernier, les tournées ont été restructurées. Selon les syndicats, la charge de travail aurait augmenté d'où l'exigence du paiement des tournées à rallonge.
Une réunion avec la direction devait avoir lieu mercredi matin. En cas d'échec des négociations, les syndicats envisagent de faire entendre leurs voix auprès des tribunaux pour "travail dissimulé".

Dans un communiqué, la direction de La Poste précise être "confrontée à une baisse rapide et sans précédent des volumes de courrier", de 18% à Dreux depuis 2010. Selon la direction, "il est donc impératif et vital d’adapter nos organisations (...) afin de maintenir un équilibre économique, sans lequel il ne peut exister de pérennité pour le service public ni pour l’emploi des postiers".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social