Stéphane Rousseau fera monter une Orléanaise sur scène avec "Rico"

La vie d'artiste/L'avis d'artiste #1 - L'humoriste québécois Stéphane Rousseau se dévoile avant de se produire en spectacle à Orléans ce jeudi.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
"La vie d'artiste", c'est une interview à double sens : découvrir un artiste de passage dans la région Centre-Val de Loire et demander l'avis de l'artiste sur des sujets en lien ou non avec son actualité.

  • Artiste #1 : Stéphane Rousseau, 48 ans, humoriste.
En spectacle "Stéphane Rousseau brise la glace"
jeudi 19 février 2015 au Zénith d'Orléans



La vie d'artiste


Il aura fallu 13 ans à Stéphane Rousseau, pour passer de Lasalle (où il est né, dans la banlieue de Montréal, au Québec) à une salle de spectacle. "C'était un petit bar douteux", se souvient-il. Puis vient la radio et, en 1988, il fait sa première participation au festival Juste pour rire avant d'arriver en France début 2000. Et, forcément, le choc de la langue : "le verlan ('chez oim', 'tu l’as pécho ?', 'c'est chant-mé'…), ça me faisait penser aux Français qui débarquent chez nous dans une soirée avec des Québécois. Je me sentais exactement comme ça : c’est une autre langue !" La dernière fois qu'il était à Orléans, c'était le 6 décembre 2014 pour les Miss France.

L'humoriste n'a pas vraiment de rituel avant de monter sur scène. Mais par contre le matin, au réveil, il carbure aux cafés : "il m'en faut quatre pour me réveiller !" En dehors de la scène, son temps libre, il le passe à peindre, à dessiner, à gribouiller... "Au Québec, dans ma petite maison au fond du bois, je monte dans mon atelier et là, je kiffe total !" Il réalise surtout "des tableaux surréalistes avec des petits personnages et des couleurs assez vives". Il admire Jean-Michel Basquiat, Picasso, Dali et; dans le street art, Speedy Graphito, Banksy… Il avoue avoir un peu peur à l'idée d'exposer ses tableaux, mais n'exclue pas de le faire : "après cette tournée, pourquoi pas prendre le temps d'en préparer une ?"



L'avis d'artiste

 

  • #StéphaneRousseau

Votre premier spectacle s'appelait "Rousseau". Alors, vous êtes plutôt Larusso, Jean-Jacques Rousseau, Carole Rousseau ou le douanier Rousseau ?
Le douanier Rousseau car j’aime peindre, les couleurs vives…

Qu'est-ce qui vous fait marrer au quotidien ? 
Mon fils [qui a six ans] déforme les mots et me pose certaines questions. La dernière fois, il m’a demandé ce que je voulais dire dans mon spectacle par "rouler un pétard à deux feuilles". Comment je lui explique ça ? J’ai pas répondu, finalement : "Tu demanderas à ta mère !"

Qu’est-ce qui vous fait pleurer ?
Le fiston aussi. Quand je l'ai sur Skype, il m'arrive de pleurer assez souvent.

  • #Orléans

Orléans, c’est en France ou dans la province d’Ontario ?
Moi, Orléans, c’est plutôt l’île d’Orléans, où est mort Félix Leclerc et où j’ai habité. C’est une île magnifique, un endroit hors du temps.
Orléans (en France), c’est une ville qui… bouge plus ces dernières années. La ville est plus active je trouve.

Comment allez-vous remercier le public d’Orléans ?
En choisissant une femme d’Orléans qui sera célébrée pour toutes les autres. Elle montera sur scène avec Rico.

  • #BriserLaGlace

Dans quelle situation avez-vous dû briser la glace avec votre famille ?
Quand j'ai annoncé à mon père que je voulais faire ce métier et que je ne travaillerais pas à l’usine avec lui. Il était un peu abasourdi.

Sur quel sujet les Français feraient bien de le faire ?
Les rapports sont parfois un peu froids avec vous. Ils sont souvent méfiants. Avec les Québécois, ils peuvent laisser tomber un peu leur armure…

Et quand ne faut-il absolument pas le faire ?
(longue hésitation) Quand on pêche sur la glace, il faut faire gaffe de ne pas la briser, sinon on se retrouve au fond du lac !

  • #EnUnMot

Qui êtes-vous ?
Un ado.
Comment sera votre spectacle ? 
Gigantesque !
France ou Canada ?
Les deux.