À quoi ressemblera votre futur conseiller départemental ?

Le 22 mars prochain, ils seront 898 à se présenter devant les électeurs de la région Centre-Val de Loire. France 3 Centre a décortiqué l'ensemble de ces candidatures et vous dresse le portrait-robot du candidat.

France 3 Centre a épluché l'ensemble des données publiques que les 1796 candidats (titulaires et suppléants) ont fourni au moment de leur inscription. Des données qui permettent de donner un aperçu des postulants au mandat de conseiller départemental dans la région Centre-Val de Loire. Cela nous a notamment permis d'esquisser le portrait-robot type du candidat, réalisé à partir des informations les plus fréquentes.


Le portrait-robot

Dans ce binôme-type, elle, on l'appellerait Isabelle (12 candidates portent ce prénom). Lui, plutôt Michel (23 candidats s'appellent ainsi). Elle a 53 ans. Lui, 52. Leurs suppléants se prénommeraient Catherine et, de nouveau, Michel (16 et 21 occurrences). Dans la vie, les titulaires seraient tous les deux employés dans le privé et se présenteraient sous les couleurs du FN. La couleur politique de ce binôme s'explique par le fait que le FN est le parti le plus représenté à cette élection dans la région : il a en effet investi 99 binômes sur les 102 cantons (au niveau national, il est présent dans 95% des circonscriptions). Seuls Bourges II, Bourges IV et Saint-Doulchard (Cher) n'ont pas de liste FN.


La politique, de 19 ans à...

À tout juste 19 ans et encore étudiant, Alexis Bouchou (PCF, Blois II) sera le plus jeune candidat de cette élection départementale. À l'opposé, avec ses 82 printemps, Colette Beauvais (sans étiquette, Le Perche) sera la doyenne de ce scrutin.

Enfin, l'avant-veille du jour J, ils seront trois à célébrer leur anniversaire : Michel Castre, 58 ans (Front de Gauche, Nogent-le-Rotrou), Aurore Segura-Penot, 48 ans (PS, Châteauroux-1) et Jean-Marie Janssens, 62 ans (Nouveau centre, Montrichard).


Ne pas battre en retraite !

Sans conteste, femmes et hommes confondus, la catégorie socio-professionnelle la plus présente dans la région Centre-Val de Loire est celle des retraités (29% des candidats). Suivent juste derrière les cadres et les professions intellectuelles supérieures (23%). Parmi les candidats, on dénombre aussi un marin, trois "hommes de lettre ou artistes", six "journalistes" (dont plusieurs sont déjà dans la politique) et neuf "permanents politiques".

 

Les partis présents par départements | Create infographics