Notre classement : quelle est la ville "la plus féminine" du Centre-Val de Loire ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par ET/LB
Des passants dans la rue, lors de la 30ème édition du Printemps de Bourges.
Des passants dans la rue, lors de la 30ème édition du Printemps de Bourges. © ALAIN JOCARD / AFP

Et si l'égalité hommes-femmes passait aussi... par les noms des rues ? France 3 Centre Val de Loire a décortiqué les 6.725 voies dans les six préfectures de la région Centre-Val de Loire. Voici notre classement des villes "les plus féminines".

Ce n'est pas vraiment une surprise. Rois, hommes d'Etat, savants ou écrivains... Les célébrités récompensées par l'histoire et les villes sont très largement masculines. Mais dans la région Centre-Val de Loire, les chiffres montrent que les femmes célèbres ne sont pas logées à la même enseigne, selon que l'on est à Bourges, Orléans ou Chartres.

Pour réaliser cette enquête un peu loufoque, nous nous sommes appuyés sur le fichier national Fantoir des voies et lieux-dits, qui répertorie les noms des rues dans les 36.767 communes en France. Voici notre classement...

# A Chartres, où sont les femmes ?

La cathédrale Notre-Dame de Chartres domine un cadastre pas vraiment acquis à la cause des femmes. Avec seulement 11 rues portant un nom de célébrité féminine, la ville est la mauvaise élève de notre classement. Sainte Foy, sainte Thérèse et sainte Même n'y pourront rien changer. Dans les rues de Chartres, les saints hommes sont six fois plus nombreux !
# A Chatres : 1,7 % de rues ♀ | Create infographics

# Blois, Orléans, Châteauroux et Tours : "peut (largement) mieux faire"

Pierre et Marie Curie main dans la main, jusque dans les noms de rue. C'est une réalité dans ces quatre villes de la région. Cela explique, sur les graphiques suivants, que certaines voies soient parfaitement "paritaires".

A Orléans, Jeanne d'Arc a droit à une seule rue, contre deux à Blois et trois à Châteauroux. Avec 2,2 à 3 % des rues portant des noms de femmes, ces villes peuvent néanmoins nettement mieux faire. Mais là encore, il y a le poids de l'histoire. 
# A Blois : 2,2 % de rues ♀ | Create infographics
# A Orléans : 2,2 % de rues ♀ | Create infographics
# A Châteauroux : 2,3 % de rues ♀ | Create infographics
# A Tours : 3 % de rues ♀ | Create infographics

# Bourges, sur le podium... à la limite

Nous gardons la moins masculine des villes pour la fin. Bourges remporte le prix de notre classement avec 4,3 % de ses rues dédiées à des femmes plus ou moins célèbres. Coco Chanel, Flora Tristan, Agnès Sorel ont leur place dans la ville de Jacques Coeur.

# A Bourges : 4,3 % de rues ♀ | Create infographics

# L'exception : La Ville-aux-Dames

Dans la banlieue de Tours, cette commune compte 112 voies répertoriées au fichier Fantoir. 84 portent un nom de personnalité ou personnage féminin, soit 75 % des noms de rues ! Contre seulement trois pour les hommes... Soit 2,6 %.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.