[MAJ] Après le décès de leur suppléant, le binôme se maintient en son "hommage"

[Mise à jour jeudi 12 mars, 13h] À la suite du décès de Jean-François Ciboire, les candidats Front de gauche à l'élection départementale dans le canton de Nogent-le-Rotrou ont finalement décidé de maintenir leur liste, en "hommage" au disparu.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Ils avaient réagi, ce mercredi, "sous le coup de l'émotion". Particulièrement affectés par le décès de leur suppléant Jean-François Ciboire (photo), les colistiers Front de Gauche dans le canton de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) avaient, dans un premier temps, annoncé leur retrait de l'élection départementale. Ils ne voulaient pas lui trouver un remplaçant, comme le leur propose l'article L163 du Code électoral.

Une circulaire du ministre de l'Intérieur envoyée aux préfectures complète ce texte : "S'il n'est pas usage de la faculté prévue par l'article L163 ou si le décès survient après 18 heures le jeudi précédant le scrutin, le membre du binôme se présente sans remplaçant".

Une campagne en "hommage"

Apprenant cela, les candidats investis par le Front de gauche ont donc décidé d'aller jusqu'au bout. "La décision d'hier était vraiment évidente pour nous", réagit le titulaire Michel Castre, contacté de nouveau ce matin. "Mais nous serons finalement candidats et il y aura bien un bulletin de vote Front de gauche au moment de l'élection." Une campagne qui se fera en "hommage à Jean-François. Il y a beaucoup d'émotion et de tristesse."

La réunion publique prévue ce jeudi soir à Thiron-Gardais est annulée. Le maintien ou non de celles qui devaient suivre n'est pas encore décidé.

Mardi soir, Jean-François Ciboire avait succombé à un malaise cardiaque alors qu'il s'activait à une opération de tractage. L'homme, âgé de 46 ans, était marié et avait deux enfants. Michel Castre réagissait alors : "C'est vraiment un coup de massue ! C'était quelqu'un de dynamique, de sportif."


Retrouvez ici tous les autres candidats à l'élection départementale dans la région Centre-Val de Loire.

Les candidats du canton de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir)
Pascale De Souancé & Luc Lamirault (divers droite)
Morgane Imart & Laurent Auguste (Front national)
Corinne Lamirault & Philippe Ruhlmann (divers gauche)