• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Dix-sept singes protégés volés au zoo de Beauval

Un tamarin-lion à tête dorée. / © BEN STANSALL / AFP
Un tamarin-lion à tête dorée. / © BEN STANSALL / AFP

Sept tamarins-lions dorés et dix ouistitis argentés ont été volés dans la nuit de de samedi à dimanche. Le vol de ces animaux fragiles suscite l'inquiétude du directeur du zoo. L'enquête s'orienterait vers la commande d'un collectionneur privé.

Par France 3 Centre-Val de Loire/FTVI

Ce sont des petits singes fragiles et rarissimes qui ont été dérobés dans la nuit de samedi à dimanche au zoo de Beauval : sept tamarins-lions dorés et dix ouistitis argentés a confirmé le zoo de Beauval, sur sa page Facebook. Un vol qui suscite l'inquiétude de l'établissement situé à Saint-Aignan, dans le Loir-et-Cher, et la mobilisation des internautes.

󾌹󾌣 Nous déplorons le vol, dans la nuit de samedi à dimanche, de 17 petits singes rarissimes (ouistitis argentés et...

Posted by Zoo de Beauval on lundi 11 mai 2015






 

Nicolas Leroux, chef animalier et responsable biologique, devant la cage vide des tamarins-lions dorés volés au zoo de Beauval. / © F3 Centre-Val de Loire/AG.Emonet
Nicolas Leroux, chef animalier et responsable biologique, devant la cage vide des tamarins-lions dorés volés au zoo de Beauval. / © F3 Centre-Val de Loire/AG.Emonet


Un tamarin était sous soins intensifs

En effet, ces singes sont "extrêmement rares, extrêmement fragiles, qui font partie de programmes d'élevage internationaux et qui ne nous appartiennent pas", explique Rodolphe Delord, le directeur du zoo à FranceTV Info.

"Les tamarins-lions dorés appartiennent au gouvernement du Brésil. C'est très dommageable pour la conservation de l'espèce. Ce sont des espèces extrêmement menacées", précise-t-il. Par ailleurs, "l'un des tamarins est sous soins intensifs. Il a une blessure importante à la queue. Il a besoin de soins quotidiens."

"C'est une action très regrettable pour le devenir de l'espèce", ajoute l'établissement sur sa page Facebook. Nicolas Leroux, chef animalier et responsable biologique au zoo, a précisé à notre équipe : "Ils sont en danger car ils ont des besoins spécifiques en nourriture et en lumière."

Des voleurs sans doute bien informés

Doté d'un système de vidéosurveillance et d'un système d'alarme, le site est surveillé par des patrouilles de sécurité. Une "enquête est en cours", a annoncé le directeur de l'établissement, pour lequel il ne fait aucun doute que les voleurs "sont des connaisseurs", qui savaient quels singes dérober.

Le directeur du zoo de Beauval a lancé lundi un appel aux ravisseurs : "Je suis certain que les personnes qui ont dérobé ces singes vont revenir très vite à la raison et nous les rendre."

L'enquête de la gendarmerie s'orienterait vers la commande d'un collectionneur privé. Le montant total du préjudice est estimé à 200.000 euros.

A lire aussi

Sur le même sujet

Série de saisies de drogues à Montargis dans le Loiret (3316823)

Les + Lus