Aux écoles militaires de Bourges, des leçons de combat rapproché

Les soldats se forment aux techniques d'intervention opérationnelles rapprochées, aux écoles militaires de Bourges (EMB). Elèves des EMB ou militaires de la base aérienne d'Avord, ils apprennent le combat de corps à corps en vue d'assurer des missions de protection des populations.

Les méthodes pour neutraliser l'agresseur sont bien rôdées. Pendant une semaine, les stagiaires des écoles militaires de Bourges et de la base d'Avord se sont formés aux combats de corps à corps. 

Déclencher des automatismes

Les moniteurs simulent pour cela des situations d'agressions. Quelques exemples : redresser l'ennemi avec la technique du "bras de la mariée", éviter tout danger grâce aussi à des jambières (obligatoires)... A raison de quatre heures de formation par jour, ces techniques d'autodéfense sont répétées pour déclencher des automatismes.

Vigipirate ou opérations extérieures

En France, ces militaires seront amenés à reproduire ces mouvements dans le cadre du plan Vigipirate ou Sentinelle, pour protéger la population. Ces soldats peuvent être également mobilisés sur le théâtre d'opérations extérieures, comme au Mali, au Niger ou en Libye.