Des gendarmes du ciel sur la BA 705

Publié le Mis à jour le
Écrit par Luc Perot

L'une des missions de la base aérienne 705 est de participer à la réalisation des "permanences opérationnelles", véritables opérations de police visant à sécuriser l'espace aérien français. Des Mirages 2000 viennent régulièrement à Tours dans ce but.

L’alarme retentit ; le pilote ne dispose que de quelques minutes pour décoller. Sa mission, il ne la connaît pas encore lui-même. En moins de sept minutes, son appareil doit être dans le ciel.

Très régulièrement, des Mirages 2000 stationnent sur le tarmac de la BA 705. Ce sont eux qui ont la charge de sécuriser le ciel français.

Plus de 800 alertes en 2014

Plusieurs raisons peuvent pousser ces gendarmes du ciel à décoller : assister un avion en difficulté, qu’il s’agisse d’un avion de ligne, de tourisme ou même militaire, identifier ou contraindre un avion à suivre un certain itinéraire voire à atterrir.

Un avion est classé suspect dès que l’autorité chargée de surveiller le ciel considère sa provenance comme douteuse, ou lorsqu’il présente un plan de vol non conforme, ou encore parce qu’il reste sans contact avec les organismes de contrôle. Bref, dès qu’on peut légitimement nourrir le moindre doute sur ses intentions.

En 2014, plus de 800 alertes ont ainsi été déclenchées sur l’ensemble de l’espace aérien français.

Les gendarmes du ciel sur la BA 705