Aide à la relance du secteur aéronautique : 12 nouvelles entreprises concernées en Centre-Val de Loire

Le ministre de l'économie, Bruno Lemaire, et la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, ont publié ce jeudi 19 novembre les 52 nouvelles entreprises concernées par le fonds de soutien destiné au secteur aéronautique. 12 d'entre elles sont en Centre-Val de Loire.

52 nouveaux projets bénéficieront du fonds de soutien à la modernisation, à la diversification et au verdissement des procédés de la filière aéronautique - Photo d'illustration
52 nouveaux projets bénéficieront du fonds de soutien à la modernisation, à la diversification et au verdissement des procédés de la filière aéronautique - Photo d'illustration © PETER KLAUNZER/KEYSTONE/MAXPPP
Dans un document rendu public jeudi 19 novembre, le ministère de l'économie a annoncé les 52 nouveaux lauréats qui bénéficieront du fonds de soutien à la modernisation, à la diversification et au verdissement des procédés de la filière aéronautique. Le nombre total de projets sélectionnés est désormais à 107 entreprises, choisies depuis le 22 octobre dernier. Le montant total de l'aide s'élève, quant à lui, à 91 millions d'euros. Parmi les usines concernées, 12 sont situées en Centre-Val de Loire.     

"C'est une aide non négligeable"

Vincent Fanon est le directeur général associé de Systech, usine fabricante de prototypes et de séries de câblage filaires électroniques destinés à l'aéronautique et située à Gallardon (Eure-et-Loir). Il a appris la "très bonne nouvelle" dans les médias ce matin : "C'est une aide non négligeable qui nous permettra d'acheter une ou deux machines de contrôle neuves". Il ne connait pas encore le montant exact de cette aide, mais elle devrait s'élever à quelques dizaines de milliers d'euros. Elle permettra également d'améliorer la qualité de réalisation et le rendement de ses lignes de production. Malgré une baisse de 15% de son chiffre d'affaire par rapport à 2019, il estime faire une "super fin d'année"

Cogit Composites, situé à Saint-Germain-du-Puy (Cher), fait également partie des heureux élus. D'après son directeur, Christophe Roua, l'entreprise a perdu 75% de son chiffre d'affaire dans le secteur de l'aéronautique cette année et n'a aucun contrat établis pour 2021. Elle a dû par conséquent se réorienter vers la recherche de matériaux d'avenir, comme les composites thermoplastiques, pour alléger les avions. Son entreprise percevra "un peu moins de 800 000 euros" pour soutenir cette transition et développer l'impression 3D.
 
Laure Catoire-Boissé, la présidente de la société Catoire-Semi, située à Martizay (Indre), ne connait pas encore le montant de ce projet mais elle permettra de moderniser et automatiser ses lignes de production : "C'est un travail pénible et cette aide favorisera notre performance et notre compétitivité. C'est un facilitateur pour nous parce qu'on pourra faire des choses qu'on envisageait sur le long terme"
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire aéronautique économie entreprises