Beauval : la femelle panda présente des signes de fécondation, un bébé espéré pour 2021

Fin mars, le couple de panda de Beauval avait cédé au feu de leur (courte) saison des amours. Les indicateurs sont au vert pour espérer une grossesse de la femelle ursidé, 4 ans après la naissance de son premier petit.

Huan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval pourrait être de nouveau maman.
Huan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval pourrait être de nouveau maman. © Zoo de Beauval

Yuan Meng va-t-il avoir un petit frère ? 4 ans après la naissance du bébé panda star du zoo-parc de Beauval, la femelle Huan Huan présente enfin des signes de fécondation. Le mois dernier, le couple d'ursidés avait honoré avec passion l'unique journée de leur saison des amours. Ces accouplements avaient été suivis d'une insémination artificielle, pour maximiser les chances.

Ce 12 avril, le zoo-parc a annoncé que les premiers tests hormonaux réalisés sur Huan Huan permettent d'espérer une grossesse. "Nous espérons que cette fécondation supposée sera suivie d’une gestation réelle et d’une naissance d’ici quelques mois. On se réjouit mais on reste prudent" déclare Baptiste Mulot, chef vétérinaire de Beauval.

La drôle de grossesse des pandas

Car en plus de leur libido très fluctuante, la grossesse est aussi très particulière chez les pandas. Baptiste Mulot, Chef vétérinaire de Beauval. "L'embryon se bloque au stade d’œuf lorsque celui-ci est composé de seulement 8 cellules. C’est la diapause embryonnaire. Ce "stop" est quasi systématique chez les ursidés. C’est un ensemble de mécanismes biologiques qui détermine ainsi la période la plus favorable pour mettre bas. Il faut, pour que le développement de l’embryon reprenne, réunir un maximum de conditions : une très bonne qualité de nourriture, une luminosité et une température extérieure idéales et un environnement sécurisant" détaille le zoo de Beauval.

Et cet arrêt peut être long : le bébé peut pointer son nez dans 3 mois comme dans six. Les soigneurs auront donc les yeux rivés sur Huan Huan et ses échographies encore un moment. "Il faut être très observateur : le bébé est tellement petit qu’il n’est parfois visible qu’en toute fin de grossesse… "

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zooparc de beauval animaux nature zoo