Session de rentrée de la Chambre Régionale d'Agriculture du Centre-Val de Loire

© A.H.
© A.H.

La crise agricole était au coeur de la session de rentrée de la Chambre Régionale d'Agriculture du Centre-Val de Loire, qui s'est tenue aujourd'hui.

Par T.B.

Une semaine après la manifestation houleuse devant la Direction régionale de l'agriculture, la tension n'est pas retombée...

Dans une note de conjoncture, la C.R.A. explique que le nombre d'entreprises en difficulté risque d'augmenter considérablement dans les mois à venir, qu'il s'agisse des exploitations agricoles, des entreprises de collecte, de machinisme, de transport et fournisseurs d'intrants.
Il faut dire que les facteurs aggravants se sont accumulés cette année, entre l'effondrement des productions végétales (grandes cultures, viticulture, fourrages, fruits et légumes, horticulture, semences...) et une conjoncture de marché dégradée dans la grande majorité des productions.

Exemple avec les céréales, orges colza : le visuel est sans appel...

1,2 milliards d'euros, c'est le total des pertes estimées en 2016 :
  • blé tendre, blé dur, orges et colza : 811 millions
  • lait de vache : 46 millions
  • maïs fourrage : 5 millions
  • viticulture : 136 millions
  • légumes hors pomme de terre : 26 millions
  • arboriculture fruitière : 11 millions
De nombreuses mesures d'urgence ont été demandées : plan de refinancement, plan de soutien exceptionnel de l'Union Européenne, versement anticipé de l'avance de trésorerie des aides PAC 2016 à tous les agriculteurs... Les doléances sont toujours aussi nombreuses.

Les Chambres d'agriculture du Centre-Val de Loire se sont mobilisées pour soutenir les agriculteurs de la région :


Plan d'urgence 2016 en détails : https://www.centre.chambagri.fr/























Sur le même sujet

Les + Lus