CARTE. Un silo agricole transformé en logements... Découvrez les 14 friches du Centre-Val de Loire bientôt métamorphosées en commerces et lieux parfois innovants

Publié le Mis à jour le

La préfecture de la région Centre-Val de Loire a révélé ce 22 juillet les 14 projets de transformation de friches retenus par l’Etat. 3 millions € vont être alloués à des reconversions, dont certaines sont étonnantes.

Transformer un silo agricole en logements, c’est l’un des 14 projets de transformation de friches sélectionnés par l’Etat. Qu’il s’agisse de site urbain, industriel ou commercial, ce sont en tout 11 hectares de friches qui seront recyclées, et parfois des verrues qui disparaîtront.

Au-delà de l’aspect esthétique, c’est surtout la question écologique que met en avant la préfecture de région dans un communiqué.

Dans le cadre d’une "politique de sobriété foncière et de réduction du rythme d’artificialisation des sols. […] Les friches représentent à ce titre un gisement foncier dont la mobilisation et la valorisation doivent être préférées à l’artificialisation d’espaces naturels pour développer de nouveaux projets."

637 logements

Parmi ces nouveaux projets, on a cité celui étonnant du silo de Bû où seront aménagés des logements ! Des reconversions de ce type existent déjà en Europe. 

Le projet fera sans aucun doute moins de vagues au sein de la commune, où la construction d’un silo il y a six ans avait fait polémique.

La majeure partie des friches sera partiellement ou complètement transformée en logements, 637 en tout, dont 166 logements sociaux. Mais ce n’est pas la seule reconversion utile pour tout un chacun.

Du plastique en roseau

Parmi les sites destinés à accueillir non des résidences mais des activités économiques, l’ancienne usine de filature de Le Blanc. Cette dernière servira à une entreprise qui a créé un plastique végétal écologique et biodégradable fait à partir de roseau de Brenne.

Un premier site existe déjà : une plateforme de transformation à Pouligny-Saint-Pierre, où la société transforme le roseau par différents procédés (broyage, micronisation, calibrage, tamisage). On obtient de la poudre utilisée dans le monde de la plasturgie, et des granulats de différents calibres utilisés dans le béton, enduits, isolants.

Retrouvez ci-dessous sur la carte les 14 projets retenus :

Ces 14 projets se partageront la somme de 3 millions € allouée par l’Etat. Il s’agit du 3e appel à projets du genre dans la région.

"Cumulés à l’enveloppe des premières sessions, ce sont 26,2 millions € qui auront été consacrés au recyclage du foncier dans la région depuis début 2021, en plus des aides allouées par l’ADEME pour la dépollution des sites en friches", se félicitent les services de l’Etat.

Si l’on compare la part des aides consacrées à ce recyclage du foncier sur les 100 milliards € du plan de relance, l’on se rend compte qu’au niveau national ce dispositif représente 100 millions d’euros, soit seulement 0,1 % du budget total.