• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

#FillTheBottle : quand la chasse aux mégots de cigarettes devient virale

Photo d'illustration / © Pixabay
Photo d'illustration / © Pixabay

Sur Twitter, #FillTheBottle, un hashtag lancé par une lycéenne pour ramasser les mégots de cigarettes, a fait très rapidement des émules jusqu’à Châteauroux et Chinon. Mais certaines communes de la région n’ont pas attendu cette initiative citoyenne pour prendre des mesures.
 

Par Julie Postollec

Les jeunes ont la fibre écolo et ils le font savoir sur les réseaux sociaux. Après Greta Thunberg, la jeune militante suédoise de 16 ans qui lutte contre le réchauffement climatique au niveau international, ce sont des jeunes Parisiens dont Amel Talha, une lycéenne de 18 ans, qui ont lancé le 31 juillet un challenge sur Twitter avec le hashtag #FillTheBottle (en anglais, "remplir la bouteille").
 
Le principe ? Remplir une bouteille avec les mégots de cigarettes que vous trouvez par terre (dans la rue, sur les rochers, dans les pots de fleurs). Vous postez ensuite une photo sur les réseaux en précisant le chemin parcouru et le temps pour remplir la bouteille.

 

5 bouteilles remplies de mégots à Châteauroux

Le résultat est sans appel : il faut généralement quelques dizaines de mètres pour avoir son récipient plein de mégots.

En quelques heures, des centaines de contributions ont émergé. Parmi celles référencées, celles d’adolescentes à Châteauroux. Derrière l’humour de la pose prise sur les photos, la pollution est là : trois bouteilles d’1,5 litre et deux bouteilles 50 cl sont remplies de mégots de cigarettes. 

video : ci-dessous le reportage tourné au parc de Belle-Isle le 12 août 2019




Autre lieu, même résultat. Sur le groupe public Facebook "Tu sais que t'es de Chinon quand...", une jeune fille prénommée Louison a posté des photos dont celle-ci, pour inciter les fumeurs à réfléchir avant de jeter leurs cigarettes.

Un groupe de jeunes Chinonais a ramassé des mégots, pour participer au mouvement #FillTheBottle. / © Louison Roche
Un groupe de jeunes Chinonais a ramassé des mégots, pour participer au mouvement #FillTheBottle. / © Louison Roche


500 litres d'eau polluées par un mégot

L’objectif pour les initiateurs de ce challenge est de montrer que chacun peut agir à son échelle, et de lutter contre cette pollution.

D’après le Ministère de l’Ecologie, 20 à 25 tonnes de mégots sont jetés chaque année en France. Or un mégot peut mettre 12 ans à se décomposer dans la nature et peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau, à cause des 4000 substances chimiques qu’il contient dont une cinquantaine réellement toxiques.

 

Humour et cendrier de poche

Certaines villes de la région ont aussi choisi de prendre le problème à bras le corps comme Chartres. Dans un article de communication, la commune eurélienne souligne son action de sensibilisation menée notamment sur le ton de l'humour via la Ligue d'improvisation de Chartres qui a interpelé les passants dans la rue.

La mairie rappelle"avoir complété le mobilier urbain en équipant d’éteignoirs une centaine de corbeilles", et offert "10 000 nouveaux cendriers de poche" aux Chartrains.

 

Des amendes salées

Des marquages sur le trottoir avec le message "Visez plutôt la corbeille" sont également visibles à différents endroits de la ville. Ce tag rappelle au contrevenant qu’il peut écoper d’une amende de 68 euros.

Orléans va plus loin : pour un mégot jeté, vous pouvez payer 135 euros d’amende. D’autant plus qu’une brigade anti-incivilités (pour les mégots, mais aussi les déjections canines ou les crachats) circule depuis janvier 2019 dans les rues du centre-ville et des quartiers Dunois et Madelaine.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le doublement du pont de Jargeau fait toujours débat

Les + Lus