Cheh, teubés et Cheauroutax : les 6 tweets les plus drôles de 2021 sur le Centre-Val de Loire

En ce dernier jour de 2021, France 3 vous propose un best of Twitter à thématique régionale, pour garder le sourire avant la nouvelle année.

Comme 2020, 2021 pourrait rester un mauvais souvenir pour ceux qui l'ont vécue, dominée par le Covid-19 et ses multiples vagues. Au milieu d'un certain marasme (55% des Français se disaient pessimistes pour l'avenir selon un sondage Ifop réalisé en août), les réseaux sociaux ont trouvé le moyen de nous faire rire par quelques bons mots, blagues et autres calembours bien sentis.

Alors pour bien terminer l'année, France 3 vous propose un petit best of de Twitter en 2021, cuvée Centre-Val de Loire.

6 - Cheh

Le 24 novembre, l'abbé Régis Spinoza était condamné à trois ans de prison pour des faits de violences et d'humiliations contre 53 enfants et adolescents. Des violences subies entre mars 2014 et la fermeture de l'établissement privé catholique l'Angélus en juin 2017, dont l'abbé était le directeur.

Très médiatisées, les peines demandées par le parquet en ont satisfait certains sur les réseaux sociaux.

Le mot "cheh", "qui vient de l’arabe dialectal, est une manière de se moquer d’une personne à qui il est arrivé un truc pas drôle. Et pourrait se traduire par "bien fait"", expliquait Le Monde en mars dernier.

5 - Quand on l'attaque, Châteauroux contre-attaque

"Châteauroux rien que le nom de la ville sa s’voit qu’il y’a 90% de teuber là bas". Voilà ce qu'un internaute, aléatoirement intentionné, avait exprimé sur Twitter. Un commentaire élégamment écrit en référence à un article de France Bleu, qui évoquait le vol de la voiture de ses parents par un adolescent de 15 ans, à Châteauroux donc. 

Le tweet a aujourd'hui été effacé, mais ce n'est pas celui là qui nous intéresse ici. Le commentaire désobligeant a en effet été cité dans un autre tweet, tout aussi assassin, disant : "À Châteauroux, 90% des habitants ne confondent pas « ça » avec « sa », ni l’infinitif avec un adjectif.  Alors niveau teubé..."

Une pique amusante en soi, mais qui devient bien plus drôle quand on en découvre l'auteur, à savoir le maire de Châteauroux en personne, Gil Avérous, visiblement bien remonté.

4 - Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ

La région a déposé la semaine dernière son plan de mobilité pour les six prochaines années. Un projet ambitieux, qui prévoit le développement du train et du vélo. Car certains habitants du Centre-Val de Loire manquent cruellement de moyens modernes de déplacement.

C'est visiblement le cas à Blois, où un homme a été filmé en train de se balader à dos d'âne en pleine ville. Vision déjà iconoclaste, agrémentée du commentaire bien senti du caméraman, tout aussi perdu que nous. La vidéo vient du réseau social Snapchat, et la présence d'un bus Azalys atteste bien que nous sommes dans la capitale de Loir-et-Cher.

3 - Destination ailleurs

Le journal satyrique Le Gorafi est bien connu pour ses titres accrocheurs, se moquant tantôt des excès de l'actualité, et privilégiant parfois la simple blagounette. Ce fut le cas il y a deux semaines, lorsque le journal écrivait : "Transport : une enquête va être ouverte pour savoir où vont les trains de la gare d'Austerlitz".

Les habitants du Centre-Val de Loire savent bien que ces trains viennent à Orléans, à Bourges ou encore Vierzon. Pour autant, Austerlitz reste bien la moins fréquentée des grandes gares parisiennes, accueillant sept fois moins de passagers que sa voisine, la gare de Lyon.

2 - Ah la boulette !

De ce top, le tweet en deuxième position est le seul à ce jour disparu. Son espérance de vie aura d'ailleurs été très limitée : à peine quelques minutes. Assez pour que les captures d'écran soient partagées, et que le dommage soit fait.

Ainsi, le 26 octobre dernier, le compte très officiel de la préfecture du Cher citait un tweet de RTL France, s'interrogeant : "Michel Barnier peut-il créer la surprise ?" Nous sommes alors en pleine campagne pour le congrès des Républicains, en vue de la présidentielle.

À cette question posée par la radio, le compte de la préfecture s'était alors empressé de répondre : "Spoiler : non".

Dans la journée, après la suppression du tweet, la préfecture publiait un communiqué : "C’est un post qui a été publié de façon malencontreuse sur le compte twitter de la Préfecture et qui n’engage pas les services de l’état dans le Cher", justifiait-elle. Pas de quoi faire taire les rires.

1 - Les rappeurs du Centre-Val de Loire

Les anagrammes réservent parfois des surprises. Ainsi, un internaute s'est-il rendu compte qu'Orelsan était l'anagramme d'Orléans. De là en découle une réflexion de toute beauté :

Qui n'a pas envie de voir Orelsan rencontrer Bougres et Trachres en voyageant dans le multivers avec Docteur Strange ? 

Et vous, vous êtes plutôt team Bosil ou team Cheauroutax ?