Bourges : les avocats en grève contre la fusion des tribunaux d’instance et de grande instance.

Les avocats sont en colère / © MaxPPP Valérie Vrel
Les avocats sont en colère / © MaxPPP Valérie Vrel

Vent debout depuis un an, les avocats du Cher expriment leur colère, contre le projet de loi Belloubet, porté par l’État, un loi qui prévoit, notamment, la fusion pour le moins controversée des tribunaux d’instance et de grande instance.

Par Mélanie Trachsler

Une centaine d'avocats ont manifesté mercredi à Bourges contre la réforme de la justice pour dénoncer un projet qui leur fait redouter "la fin de la justice de proximité". Cette réforme accroît les pouvoirs du parquet et qui, selon les avocats, "porte atteinte aux droits des justiciables". 

Un an après leur mouvement de colère contre ce projet de réforme de la justice, ils déplorent que toutes les modifications apportées à l'époque, par les sénateurs et les députés en concertation, ont toutes disparues du texte.


"Les avocats se sentent méprisés"

Le bâtonnier, Stéphanie Jamet a défilé devant la préfecture, en scandant le slogan "accès à la justice pour tous".C'est bien une journée "justice morte", avec renvoi des audiences, pour exprimer leurs craintes. Il y a un an, les avocats avaient obtenus des avancées, balayées aujourd'hui. Ecoutez le bâtonnier, Stéphanie Jamet exprimer son inquiétude :
 
Bâtonnier Bourges Stéphanie Jamet
 

"La fin de la justice de proximité"

 Tous, ont le même discours :"On se bat surtout pour les justiciables et l'accès au droit pour les plus démunis". Ils dénoncent une adoption "en catimini", après le vote du projet de loi par l'Assemblée nationale, dans la nuit de mardi à mercredi. Faire des centaines de kilomètres pour accéder à un juge serait une des conséquences décriées. Les avocats insistent également sur les risques que représentent la dématérialisation : rien ne vaut un vrai face à face avec son avocat.


 

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus