Cher : le député Loïc Kervran visé par des menaces de mort

Le député de la 3e circonscription du Cher Loïc Kervran (Agir) a reçu des menaces de mort ce 20 octobre. Il a décidé de porter plainte.

"Il ne suffit que d'un couteau ou d'une balle." Le message menaçant et décousu reçu par Loïc Kervran (Agir) ce 20 octobre ne laisse guère la place au doute. Affirmant que l'élu de la droite constructive est une "cible", le courrier indique que "à force de tirer sur la corde avec vos histoires de covid", ce dernier risquait de "finir comme le député britannique" David Amess, tué à coups de couteau le 15 octobre.

Une plainte va être déposée

"Cela n’entamera en rien ma détermination à travailler sans relâche pour nos territoires", a répliqué le député, qui a reçu une vague de soutien sur les réseaux sociaux.

"On reçoit de temps en temps des messages menaçants", a confié Loïc Kervran à France 3, mais "c'est la première fois que c'est aussi caractérisé". L'auteur du message est passé par le formulaire de contact du site personnel du député.

Ces menaces arrivent dans un climat politique délétère et qui ne cesse de se tendre à quelques mois des présidentielles. "Depuis quelques années, on voit bien que les élus locaux, les policiers, les représentants de l'autorité sont de plus en plus menacés", déplore le député. Le 20 août dernier, la permanence du député LREM Sacha Houlié avait été incendiée à Poitiers.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers politique