• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Femmes victimes de violences conjugales : un nouveau collectif dans le Cher et une marche prévue pour le 23 novembre

(Archives) 24 Novembre 2018. Grande marche, dans les rues de Marseille contre les violences faites aux femmes avec en tête de cortège le message "Stop aux violences faites aux femmes". / © max ppp - VALLAURI Nicolas
(Archives) 24 Novembre 2018. Grande marche, dans les rues de Marseille contre les violences faites aux femmes avec en tête de cortège le message "Stop aux violences faites aux femmes". / © max ppp - VALLAURI Nicolas

Alors que la barre des 100 femmes mortes, sous les coups de leurs conjoints, a été franchie, un nouveau collectif #NousToutes 18 vient de se créer à Bourges. Leur première action est déjà programmée, une marche contre les violences sexistes et sexuelles le 23 novembre. 

Par Fabienne Marcel

"#NousToutes, c’est le constat de la nécessité de créer une mobilisation massive, avec comme revendication centrale : la fin des violences sexistes et sexuelles." peut-on lire sur le mur Facebook de Nous Toutes 18. Ce nouveau collectif est née voici quelques jours dans le Cher et a pour ambition de servir de relais entre les femmes victimes de violences et les associations susceptibles de leur venir en aide.
A l'origine de la création de ce collectif, le "ras-le-bol" de Laetitia Atlan."De voir que les années passent et que rien ne change. La réalité, en France, c’est qu’une femme est tuée tous les deux jours", a-t-elle expliqué à nos confrères du Berry Républicain. Alors, elle a décidé d’essayer "de faire quelque chose".

Dans le Cher, on constate une augmentation des violences conjugales de 25% par rapport à  2018. "On espère que cette hausse soit la résultante d'une prise de conscience, néanmoins, 30% des affaires intrafamiliales (violences conjugales ou sur les enfants), ne peuvent faire l'objet de poursuites faute d'éléments car souvent, la victime ne veut pas les fournir," expliquent les membres du collectif. 
"Il est urgent et nécessaire de se rassembler et de se mobiliser. Il est temps pour une réelle prise de conscience partout en France, temps de faire reculer toutes ces violences."
Il y a un an, le 24 novembre 2018, la première marche #NousToutes contre les violences sexistes et sexuelles avait réuni plus de 50.000 participants et participantes dans toute la France dont 30.000 à Paris. Un an plus tard, le collectif a décidé d'organiser une nouvelle marche le 23 novembre prochain. 

Comme à Paris et dans beaucoup d’autres villes de France, nous marcherons à Bourges contre les violences sexistes et sexuelles. 

promet le nouveau collectif du Cher. 

 
CONTACT :

En attendant de disposer d’un numéro de téléphone, le collectif Nous toutes 18 peut être contacté via sa page facebook.

Depuis 2014, un numéro national, le 39 19, est disponible pour les femmes victimes de violences.

Plus localement, vous pouvez contacter le Centre National d’Information sur les Droits des Femmes (CIDFF), qui existe dans chaque département.
  • Cher : 02 48 24 00 19
  • Eure-et-Loir : 02 37 91 19 95
  • Indre : 02 54 08 09 79
  • Indre-et-Loire : 02 47 48 26 13
  • Loir-et-Cher : 02 54 42 17 39 
  • Loiret : 02 38 77 02 33 
Appel gratuit, de 9h à 22h du lundi au vendredi ; de 9h à 18h les samedi, dimanche et jours fériés. Cet appel est anonyme et ne figurera pas sur votre facture de téléphone. 

A lire aussi

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus