Le maire de Bourges fait le point sur les finances de la ville ce soir

Pascal Blanc, Maire UDI de Bourges / © Mairie de Bourges
Pascal Blanc, Maire UDI de Bourges / © Mairie de Bourges

Ce soir, Pascal Blanc, maire UDI de Bourges, convie ses administrés à une réunion publique pour parler  des finances de la ville. Comme en janvier 2017, il va faire le point sur les projets en cours et le niveau d’endettement de sa commune.

Par Juliette Roché

C’est quasiment devenu une habitude, Pascale Blanc face à ses administrés pour aborder les finances de la ville. C’est ce soir à Bourges. Un rendez-vous politique pour aborder aussi les projets en cours.

Depuis 2014, la priorité du premier édile est d’assainir les finances. Elu sur un programme de rigueur et de restrictions budgétaire, il fait régulièrement le point sur la situation des finances de la ville. Si effectivement la commune a perdu 2,4 millions d’euros de dotation en deux ans, le but est toujours d’économiser 7 millions d’euros. Un cap maintenu par Pascal Blanc jusqu’en 2020 malgré la grogne de certains administrés. Après une année 2016 où le taux d’imposition avait augmenté de 9%, l’annonce du gel de ce taux a un peu apaisé les tensions. 

Les projets en cours


A l’heure où l’économie est de rigueur, la nouvelle maison de la culture (MCB) a vu son budget augmenter avec les années. Aujourd’hui, il est fixé à 27,8 millions d’euros. Si l’Etat et le conseil régional apportent 6 millions d’euros chacun. Le département aide à hauteur de 2,7 millions d’euros, il reste à la ville à payer 13,1 millions d’euros.

Autre dossiers de la mandature de Pascal Blanc, le centre des congrès et de la piscine aqualudique. Deux projets, serpents de mer de la mandature. 200 millions d’euros ont été débloqué pour les deux grands chantiers du maire. Une enveloppe disponible jusqu’à la fin de son mandat en 2020. Pour le moment, impossible de trancher sur l’un ou l’autre projet, L’implantation du centre ou de la nouvelle piscine ne sont  qu’à l’état de projet, même si les discussions avancent.

Quant à la rénovation de la station d’épuration, les travaux devraient commencer en 2018 pour un budget de 45 millions d’euros.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Didier Gérard, directeur de l'Open d'Orléans

Les + Lus