Cher : la Covid-19 a coûté près de 10 millions d'euros au département en 2020

Lors de la session du conseil départemental du Cher consacrée aux orientations budgétaires pour 2021, il est ressorti que le budget 2021 sera fortement impacté par les conséquences de la pandémie, entraînant une hausse conséquente 

Lundi 7 décembre, la session du conseil départemental du Cher était consacrée en grande partie aux orientations budgétaires, en vue de l'adoption du nouveau budget le 15 janvier prochain. Le budget 2021 sera fortement impacté par les conséquences de la crise sanitaire.
 

Une hausse des dépenses liée à la Covid-19

La pandémie a coûté 6 millions d'euros au département en dépenses supplémentaires, auxquelles s'ajoute une baisse des recettes d'environ 4 millions d'euros. Soit un total de 10 millions d'euros. Lundi 7 décembre, lors du conseil départemental consacré aux orientations budgétaires en vue de l'adoption du budget de 2021, les élus ont soulignés le fait que les orientations budgétaires ont été fortement impactées par les dépenses et les actions consécutives à la crise sanitaire. 

Coût de la pandémie en 2020 : 

100.000 masques lavables ont été achetés pour un montant de 220.000 euros. Ils ont été distribués au personnel au contact avec les publics vulnérables ou aux collégiens. 
•Soutien logistique pour la distribution de l’aide alimentaire
Prime d’un total de 350.000 euros versée aux personnels des services d’aide à domicile ou aux assistants familiaux
•Soutien au secteur associatif : 350.000 euros
•Fond supplémentaire de 1 million d’euros pour les communes et les établissements publics à coopération intercommunale.

Le coût du RSA va sensiblement augmenter 

Le Revenu de Solidarité Actvie a déjà coûté 2 millions d'euros supplémentaires au département du Cher en 2020. Cette hausse est majoritairement liée à la crise du covid. Le conseil départemental s'attend à une augmentation de 10 % des bénéficiaires du RSC en 2021. Cette évaluation a été annoncée par la ministre chargée de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault. 
En 2008, la crise économique avait provoqué une hausse de plus de 30 % du nombre de bénéficiaires du RSA, alors que la récession était 3 fois moins importante que celle annoncée. Pour le Cher, le nombre d’allocataires du Revenu Minimum d’Insertion (RMI) / RSA11 avait progressé de 49 %. Le montant des allocations RMI / RSA avait progressé de près de + 14 % entre 2007 et 2009 pour le Département du Cher 
 

Les dépenses globales vont augmenter de 2 % en 2021

L'augmentation du chômage en 2020 va aussi entraîner des dépenses départementales supplémentaires liées au RSA. Les personnes qui cumulaient habituellement de petits jobs, ceux en contrat à durée déterminée, les auto-entrepreneurs, les intérimaires qui n’ont pas assez travaillé et qui n'ont pas assez cotisé pour avoir droit à l'allocation chômage, ont basculé dans le dispositif du RSA pris en charge par le département. Malgré ces dépenses supplémentaires liées à la crise sanitaire, l'exécutif entend maintenir un investissement de 54 millions d'euros pour 2021.  

Le budget 2021 devrait être voté le 15 janvier 2021.