Une sapeur-pompier volontaire décède en intervention : dans la vie, Manon voulait sauver les autres

La jeune femme de 19 ans venait de terminer sa formation de sapeur-pompier volontaire et voulait se professionnaliser. Elle est décédée, samedi 15 juillet, après une intervention dans l'Allier.

Manon était de ceux qui s'engagent. Sapeur-pompier volontaire à Culan dans le Cher depuis janvier 2022, la jeune majeur de 19 ans voulait faire du secours son métier. Une passion qui avait commencé plus tôt puisqu'elle a d'abord été jeune sapeur-pompier. 

Après avoir terminé sa formation de volontaire, Manon s'apprêtait à passer le concours de sapeur-pompier professionnel. "Elle voulait être caporale, la preuve d'une vocation" souligne Maurice Barate, le préfet du Cher. 

Témoignages d'hommages dans sa caserne

Quelques heures après l'annonce de son décès, lors d'une intervention dans l'Allier, quelques proches de la jeune femme, mais aussi ses collègues, des élus et le préfet du Cher se sont rendus dans la caserne qui a vu évoluer Manon, à Culan.

Sur les réseaux sociaux, les témoignages de tristesse et de soutiens à la famille de la jeune femme se sont multipliés, après l'annonce du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Elle est décédée ce samedi 15 juillet 2023 après une intervention sur un incendie à Saint-Désiré, dans l’Allier. Dépêchée depuis le centre de secours de Culan, dans le Cher, elle se rend rapidement sur place avec ses collègues, tôt le matin.

Un arbre frappé par la foudre 

Alors que les équipes devaient rebrousser chemin, un arbre frappé par la foudre, dont une branche s'est effondrée sur Manon. Héliportée au CHU de Clermont-Ferrand, elle a succombé à ses blessures.

La jeune femme était en arrêt cardio-respiratoire et ses cervicales ont été brisées dans l'accident, ses camarades arrivent à la réanimer avant qu’elle ne soit prise en charge, relate France 3 Auvergne Rhône-Alpes

Ses obsèques devraient alors lieu la semaine prochaine, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin y est attendu.