Dans le Cher, l'ancien château de Jean-Bedel Bokassa est en vente pour 8,8 millions d'euros

Le château de Saint-Hubert à Neuvy-sur-Barangeon dans le Cher, également appelé le château du Grand Chavanon est en vente. Il est connu pour avoir appartenu à Jean-Bedel Bokassa, ancien empereur de Centrafrique, ainsi qu'au Front National.

Le château aux 52 pièces et aux 18 chambres se trouve en pleine Sologne sur la commune de Neuvy-sur-Barangeon dans le Cher, entre Vierzon (Cher) et Salbris (Loir-et-Cher). 

Le château de Saint-Hubert repose sur un territoire de 41 hectares

Neuvy-sur-Barangeon est une petite bourgade de 1280 habitants, située en pleine Sologne, pays de la chasse. La vie y est d'ordinaire plutôt tranquille, à une exception près. Sur la commune se trouve le château de Saint-Hubert, une immense propriété de 41 hectares, édifiée en 1893 à la demande du Marquis de Bozas par l’architecte Albert Thomas. Le château est notamment connu pour les frasques de certains de ses anciens propriétaires.

Mis en vente à 8,8 millions d'euros

Ses derniers propriétaires, une famille germano-brésilienne, l'ont acquis en 2011 pour trois millions d'euros. Aujourd'hui, après de nombreuses rénovations, il est mis en vente pour 8,8 millions d'euros. Marie-Pierre Cassard, maire de Neuvy-sur-Barangeon n'était pas au courant de cette vente. 

"C'est un château qui change souvent de propriétaire", explique madame la maire. "Ça me fait de la peine de voir le patrimoine passer de main en main et c'est dommage parce qu'il a eu une vie avant". 

À 8,8 millions d'euros, la commune ne peut bien entendu pas s'offrir ce joyaux patrimonial, mais Marie-Pierre Cassard espère qu'un relais château ou un restaurant gastronomique viendront s'installer dans ces mûrs. "Ça amènerait de la vie dans le village", confie cette dernière. Le château est mis en vente par l'agence immobilière Coldwell Banker Leading, spécialisée dans l'immobilier de prestige.

Le château faisait partie du lot acheté par Bernard Tapie à Jean-Bedel Bokassa

Le château du Grand Chavanon a été acquis dans les années 1970 par Bokassa, à l'époque empereur de Centrafrique. En 1979, alors que Bokassa est détrôné quelques semaines plus tôt, l'homme d'affaires Bernard Tapie, âgé de 36 ans, convainc Bokassa de lui vendre ses sept châteaux (dont celui de Neuvy-sur-Barangeon) et hôtels situés en France, en offrant 10 % de la valeur réelle. Le 10 décembre 1981, le tribunal civil de Paris annule la vente, mais Bernard Tapie se fait ainsi connaître du monde. 

Une histoire avec l'extrême droite

De 1986 à 1995, Bokassa loue la propriété au Cercle National des Combattants, une organisation d'extrême droite proche du Front National dirigée par Roger Holeindre. Le Cercle acquiert le château en 1995 et accueille en camps d'été, les cadets de France et d'Europe, des scoots catholiques et conservateurs. Dans les années 2000, des camps sont organisés pour les jeunes du Front National. Jean-Marie Le Pen y fait également quelques apparitions. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie châteaux de la loire patrimoine