Sur les routes, une nuit de Noël assez calme en Centre-Val de Loire

Publié le
Écrit par Thomas Hermans .

Selon les gendarmes de la région, peu d'accidents de la circulation ont perturbé la bonne tenue de la nuit de ce réveillon de Noël 2021.

Températures basses favorisant le verglas, retour de nuit, du monde sur la route, soirée alcoolisée... Les festivités du réveillon de Noël concentrent les facteurs pouvant aboutir à un cocktail (sans mauvais jeu de mots) propice à engendrer des accidents de la route plus nombreux. 

Les gendarmes d'Indre-et-Loire avaient d'ailleurs prévenu sur Facebook : il ne sera pas fait de cadeau aux automobilistes en infraction, que ce soit pour la vitesse ou l'alcool.

Tapages nocturnes

Heureusement, à en croire les forces de l'ordre, la nuit de ce 24 au 25 décembre a été assez calme sur les routes du Centre-Val de Loire. Les gendarmeries de la région sont assez d'accord : "C'était calme", entend-on en Loir-et-Cher ; "il n'y a rien eu de particulier", expliquent les forces de l'ordre dans le Loiret et le Cher.

La soirée avait pourtant commencé fort dans le département. Vers 17h15, un carambolage entre cinq voitures avait fait deux blessés sur l'autoroute 71, à hauteur de Vierzon. Entraînant des bouchons importants dans le sens Châteauroux-Orléans. Un peu plus tard, c'est à La-Chapelle-Saint-Ursin qu'un nouvel accident a eu lieu, une voiture se retrouvant sur le toit sur l'A71 au point kilométrique 207, cette fois dans le sens Orléans-Châteauroux. Enfin, du côté de Vierzon encore, une voiture ayant percuté une maison de la rue Etienne-Marcel avait provoqué une fuite de gaz vers 21h30. Un début de soirée sportif, précédant une nuit plus tranquille.

Dans l'Indre, la nuit est aussi restée "assez calme pour un réveillon". Les gendarmes ne signalent que quatre accidents, dont un à Coings entraînant des blessures corporelles sans engagement du pronostic vital. En Indre-et-Loire, les forces de l'ordre ont surtout été appelés pour des traditionnels tapages nocturnes. Malgré tout, les gendarmes de tous les départements s'accordent : la nuit du réveillon du 31 décembre sera, d'expérience, plus accidentogène que celle du 24. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité