• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“Colosse aux pieds d'argile”, association de lutte contre la pédophilie dans le sport, s'installe en Centre-Val de Loire

Sébastien Boueilh, président fondateur de l'association (au micro) est venu présenter son action dans le cadre du derby de handball opposant Saran à Chartres.
De gauche à droite: Olivier Girault, président de la Ligue Nationale de Handball, Michel Barbot, président de la Ligue Centre-Val de Loire de Handball, Sébastien Boueilh, et Duarte Da Costa, président du Saran Loiret Handball. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
Sébastien Boueilh, président fondateur de l'association (au micro) est venu présenter son action dans le cadre du derby de handball opposant Saran à Chartres. De gauche à droite: Olivier Girault, président de la Ligue Nationale de Handball, Michel Barbot, président de la Ligue Centre-Val de Loire de Handball, Sébastien Boueilh, et Duarte Da Costa, président du Saran Loiret Handball. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

L'ancien joueur de rugby Sébastien Boueilh, président fondateur de l'association "Colosse aux pieds d'argile", lui-même victime d'actes pédophiles, était à Saran le vendredi 16 novembre pour annoncer la création d'une antenne régionale en Centre-Val de Loire.

Par Christelle Chapiotin

L'association "colosse aux pieds d'argile", créée en 2013, a pour mission de prévenir et sensibiliser aux risques pédophiles et de bizutages dans les milieux sportifs. Elle est dirigée par son fondateur, Sébastien Boueilh, qui s'est appuyé sur son histoire personnelle.

Je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose de mon passé douloureux, j'en ai fait un combat.


Victime de viols entre 12 et 16 ans, il a longtemps gardé le silence avant de s'exprimer, 18 ans plus tard.  Après 4 ans de procédure et 3 jours de procès, son agresseur a pris 10 ans ferme.

A partir de là, Sébastien Boueilh a donc décidé d'agir. En tant qu'ancien joueur de rugby, il a choisi de partir en lutte contre ce fléau en milieu sportif, par le biais de "colosses aux pieds d'argile".

Outre la prévention et la sensibilisation aux risques de pédophilie, l'association a également un rôle d'accompagnement et d'aide aux victimes. Elle lutte aussi contre le bizutage, qui peut s'apparenter parfois à des agressions sexuelles.

J'ai vu des éducateurs se doucher avec les enfants, des mains baladeuses, ce sont des gestes qui m'alertent. En ce moment nous sommes  plus dans la réaction que dans l'action.


L'objectif est vraiment de toucher tout le mouvement sportif, de l'enfant de 5 ans, au bénévole de 77 ans. Pour cela, différents outils et supports ont été mis en place, comme le guide des colosses, qui s'adresse à tous. 
Informer et sensibiliser dès le plus jeune âge, par le biais de différents supports. / © Colosse aux pieds d'argile
Informer et sensibiliser dès le plus jeune âge, par le biais de différents supports. / © Colosse aux pieds d'argile

Le gros travail fourni depuis 5 ans semble porter ses fruits, le 16 novembre dernier, Sébastien Boueilh a été reçu au ministère des sports par la ministre Roxana Maracineanu, et le président du CNOSF, Denis Masséglia. Ils ont décidé de mettre en place un groupe de travail pour poursuivre l'action de l'association.
 

Le soir même, Sébastien Boueilh était dans le Loiret, pour présenter "le colosse" dans le cadre du derby de handball entre Saran et Chartres. Il en a profité pour échanger avec le président de la Ligue Nationale de handball, Olivier Girault, et pour annoncer officiellement l'ouverture d'une antenne en Centre-Val de Loire

A cette occasion, nous lui en avons demandé plus sur son histoire, son parcours, et ses intentions. Images : Charly Krief.
 
"Colosse au pieds d'argile", association de lutte contre la pédophilie dans le sport, s'installe en région
Sébastien Boueilh est parti de son histoire personnelle pour créer l'association "colosse aux pieds d'argile", qui lutte contre la pédophilie dans le milieu du sport.

Plusieurs rencontres ont déjà eu lieu dans plusieurs villes de la région. La prochaine a être visitée, c'est Blois, le 11 décembre.
 

Tout le monde est bien sûr convié à venir à la rencontre des membre de l'association, qui comptent bien s'appuyer sur les acteurs locaux du sport pour avancer dans le projet.

Votre région devient notre laboratoire. On va y expérimenter le filtrage des bénévoles, avec le soutien de la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Le travail a déjà commencé, que ce soit au niveau de la formation, ou de la sensibilisation, "beaucoup d'associations donnent le sourire aux enfants, la nôtre évite qu'ils pleurent en silence et se détruisent un jour."



 

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus