Commerces fermés : "Nous ne reviendrons pas sur les mesures annoncées", a déclaré le Premier ministre Jean Castex

Dimanche 1er novembre, le Premier ministre Jean Castex a tranché sur la polémique concernant la fermeture des "petits commerces" : ils ne rouvriront pas pendant le confinement. Les grandes surfaces quant à elles, devront fermer leurs rayons de produits non essentiels
© Maxppp/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/Alexandre MARCHI
Après un week-end de polémique concernant la fermeture des commerces de proximité pendant le confinement, le Premier ministre Jean Castex a tranché : ils resteront fermés. 

Jean Castex met fin à la polémique

Après l'annonce du reconfinement jeudi 29 octobre, partout en France des commerçants de proximité et des élus se sont insurgés contre les dispositions du Gouvernement sur la fermeture des commerces dits "non essentiels". Ils demandaient à ce que ces petits commerces, pénalisés par la concurrence déloyale des grandes surfaces, rouvrent. 
L'Association des Maires de France, les Chambres de Commerces et d'Industrie, des élus... beaucoup ont demandé au Gouvernement de revoir sa copie à ce sujet. 

Bien que illégaux, certains maires ont pris des arrêtés autorisant l'ouverture des "petits commerces" dans leur commune. 
Alexandre Avril, maire de Salbris dans le Loir-et-Cher, y est allé de sa vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Elle a fait le buzz.
Le jeune élu Solognot recevra même un coup de téléphone du Premier ministre. Mais, sur TF1 dimanche 1er novembre, Jean Castex a été ferme : "Ce n'est certainement pas le moment de revenir sur les mesures annoncées, c'est beaucoup trop tôt", a estimé le chef du Gouvernement qui a exhorté "toutes et tous, au-delà des commerçants, [à être] extrêmement vigilants" et à respecter ce confinement. "Il en va de la survie de l'économie, il en va de notre santé collective", a-t-il fait valoir.

Les rayons non essentiels des grandes surfaces seront fermés

Face aux voix qui se sont élevées contre la concurrence déloyale des grandes surfaces, dont les rayons de produits non essentiels sont restés ouverts, Jean Castex a également annoncé que, à partir de mardi 3 novembre, ils devront fermer :  "La vente des produits qui (…) sont d'ores et déjà interdits dans les commerces de proximité sera interdite dans les grandes surfaces", a-t-il déclaré, précisant qu'un décret serait publié mardi matin. 

Une réouverture pourrait être décidée d'ici 15 jours

Le Gouvernement pourrait revenir sur la décision de fermer les commerces non essentiels d’ici au 12 novembre, a précisé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur BFMTV. Si la situation sanitaire le permet, un certain nombre de commerces pourrait rouvrir. En attendant, le «click & collect» ne «rentrera pas dans le calcul du fonds de solidarité», a ajouté le ministre. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société