Confinement et écoles : ce qu’il faut retenir de l’interview de la rectrice de l’académie d’Orléans-Tours

Invitée du 12/13 de France 3 Centre-Val de Loire ce vendredi 2 avril, Katia Béguin, rectrice de l’académie d’Orléans-Tours, a répondu à nos questions. Voici ce qu’il faut en retenir.

Katia Béguin, Rectrice de l'académie Orléans-Tours était l'invitée du 12/13 ce vendredi 2 avril 2021.
Katia Béguin, Rectrice de l'académie Orléans-Tours était l'invitée du 12/13 ce vendredi 2 avril 2021. © F3CVDL

Tous les établissements scolaires de France vont fermer ce vendredi soir. La décision de l’Etat a bouleversé l’organisation de l'Education nationale, et en premier lieu des congés du printemps qui seront les mêmes dans toute la France cette année. 

Initialement prévues du samedi 24 avril au dimanche 9 mai pour la zone B, les vacances ont donc été avancées du samedi 10 au dimanche 25 avril pour les élèves de la région Centre-Val de Loire.

durée de la vidéo: 01 min 01
Le nouveau planning pour les écoliers du 6 avril au 3 mai

Le président de la République avait par ailleurs déclaré qu’à partir de la semaine prochaine soit du 6 avril, “les cours pour les écoles, collèges, et lycées se feront à la maison sauf pour les enfants des soignants et autres professions”.

Réorganisation en 2 jours

Les professeurs ont donc dû organiser en catastrophe les classes à distance avant ce weekend de Pâques. “Ce qui est frappant c'est que tout de suite, spontanément, les enseignants les chefs d'établissement, les directeurs d’école se sont mis au travail pour mettre en œuvre la continuité pédagogique, salue Katia Béguin, rectrice de l’académie d’Orléans-Tours.

"Il y a des réflexes acquis, de l'engagement aussi, tous se sont préparés en deux jours à peine pour la rentrée de mardi qui sera une rentrée à distance.” Avec le lundi de Pâques, les classes en distanciel ne commenceront en effet que le 6 avril. Les collégiens et lycéens auront donc quatre jours de classes, et les écoliers trois.

"Le tout visio-conférence concerne surtout la semaine prochaine [du 6 au 10 avril, NDLR] puisqu'il y aura les élèves d'école élémentaire et les collégiens et lycéens", précise-t-elle. "Après les deux semaines de vacances reposititionnées, il n'y aura plus que les collégiens et les lycéens".

Maintenir le bac

Elle souligne par ailleurs que des cellules d’accompagnement ont été mises en place au rectorat.

Derrière cette organisation, “l’objectif est qu’il n’y ait pas de retard, qu'il y ait une continuité dans les apprentissages. Par exemple pour l'école élémentaire, lors des trois jours qui restent après Pâques, on va consolider les acquis dans les fondamentaux en français et en mathématiques”.

L'autre but : c'est de maintenir le baccalauréat à la fin de l'année. "Ceux qui vont passer le baccalauréat cette année sont les mêmes qui n'ont pas passé le bac de français l'année dernière, souligne la rectrice. Hors de question pour elle que ces lycéens ne passent aucun examen : "Ce sont des épreuves comme le grand oral qui sont essentielles pour se préparer à l'enseignement supérieur." 

Jauge à 20% dans les universités

Par rapport aux universités et écoles d’enseignement supérieur qui restent ouverts, la rectrice affirme sa “satisfaction eu égard à la détresse des étudiants qu’ils puissent continuer à fréquenter leur établissement”. 

La jauge de chaque site sera limitée à hauteur de 20%. “Cela permet de sauver le second semestre des établissements d'enseignement supérieur et les examens qui approchent”, conclue-t-elle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société confinement : école à la maison santé université region centre-val de loire