Confinement : les forces de l'ordre renforcent les contrôles des déplacements en ce début des vacances de Pâques

Les forces de l'ordre le la région Centre Val-de-Loire mettent en place un important dispositif de contrôles des attestations de déplacement en ce premier jour des vacances de printemps. Les préfectures rappellent que le lieu de confinement ne doit pas changer pendant les vacances.

© Gendarmerie du Centre-Val de Loire
"Pour lutter contre la propagation du COVID19, les mesures de confinement s'appliquent et doivent être respectées. Cet effort collectif porte ses fruits et il est essentiel de le poursuivre sans se relâcher, y compris pendant les vacances de printemps."

Pour éviter toute tentation de départ vers les résidences secondaires ou d'autres lieux de vacances, le préfet du Loiret a demandé aux forces de l'ordre, policiers et gendarmes, d'effectuer des opérations de contrôle renforcées sur le respect du confinement.

300 gendarmes et 300 policiers dans le Loiret : non-respect du confinement et excès de vitesse en ligne de mire

Le directeur de cabinet de la Préfecture du Loiret, Xavier Marotel, annonce que 300 gendarmes et 300 policiers sont mobilisés tout le week-end dans le département. "Il faut que tout le monde comprenne bien que malgré les vacances, malgré le beau temps, le confinement sauve des vies et qu'il ne faut pas se relâcher." 

La préfecture du Loiret, comme toutes les préfectures de la région Centre-Val de Loire, a renforcé ses opérations de contrôles routiers en ce jour de début de vacances de printemps."On sera présents sur les grands axes autoroutiers mais aussi sur les départementales. Il y aura des contrôles de vitesse aussi car nous constatons de très grands excès de vitesse depuis le début du confinement", explique le directeur de cabinet. Drones, voitures avec radars embarqués, policiers à pied, à cheval... presque tous les moyens des forces de l'ordre seront consacrés au respect du confinement ce week-end de Pâques. 

Le directeur de cabinet du préfet du Loiret ajoute: "Les policiers municipaux ainsi que les agents de l'Office Français de la Biodiversité seront également mobilisés pour ces contrôles. Chaque fois que nécessaire, ces contrôles seront effectués sous réquisition du procureur de la République. Il est important de poursuivre le confinement avec la plus grande rigueur. Seules les sorties dans les cas dérogatoires prévus, munis d'une attestation papier ou numérique, seront autorisées. "

Des contrôles de proximité seront aussi réalisés pour limiter au maximum les déplacements des habitants du Loiret, notamment sur les bords de Loire, l'Ile Charlemagne et les forêts interdits d'accès. 

100 gendarmes et la totalité des unités territoriales motorisées mobilisées dans le Loir-et-Cher

Sur les réseaux sociaux, la Préfecture du Loir-et-Cher rappelle qu'il est interdit de changer de lieu de confinement pendant les vacances. "Les déplacements de la résidence principale à la résidence secondaire ou inversement sont interdits. Le lieu de confinement ne doit pas changer. Dans des situations très particulières rendant nécessaires le fait de rejoindre sa résidence principale (fin d'une location, protection de personnes vulnérables ou d'animaux,etc...), le retour vers la résidence principale est possible avec les justificatifs nécessaires."Dans le Loir-et-Cher, 100 gendarmes sont mobilisés. La totalité des unités territoriales motorisées est engagée pour effectuer ces contrôles. 

Le préfet du Loir-et-Cher a assisté à un contrôle cet après-midi au rond-point des châteaux à la Chaussée-Saint-Victor avec la Police nationale. 

De nombreux contrôles routiers se tiendront tout au long de ce week-end de Pâques dans la région. La gendarmerie et la police sanctionneront tous ceux qui ne respecteront pas les mesures de confinement. 

En Eure-et-Loir, 300 gendarmes mobilisés pendant tout le week-end de Pâques

Durant le week-end pascal à venir, plus de 300 policiers et gendarmes d'Eure-et-Loir seront dédiés aux contrôles des dispositions règlementant les déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19.

"Ces contrôles seront particulièrement renforcés dans les centres-villes, aux abords des centres commerciaux et sur l'ensemble du réseau routier départemental et ce afin de dissuader ou de réprimer fermement d'éventuels mouvements de population non autorisés," annonce la Préfète d'Eure-et-Loir. 

Pour rappel : 

l'amende forfaitaire s'élève à 135 euros et à 200 euros en cas récidive dans les quinze jours. 

L'attestation de déplacement numérique est à télécharger ICI.  Depuis le début du confinement, 9,5 millions de contrôles ont été effectués en France et 568 000 verbalisations ont été réalisées. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : conseils pratiques santé société police sécurité vacances sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter