Coronavirus : pourquoi il ne faut surtout pas désinfecter votre animal de compagnie

Un chat roux alangui sur un fauteuil - Photo d'illustration / © AltoPress / Maxppp
Un chat roux alangui sur un fauteuil - Photo d'illustration / © AltoPress / Maxppp

Alors que le nombre de cas de coronavirus continue d'augmenter en France, des vétérinaires alertent sur le traitement parfois réservé aux animaux de compagnie.

Par Yacha Hajzler

"Ne nous rajoutez pas d'urgences, on en a déjà bien assez !" implore le Dr Pierre Menon-Bertheux, vétérinaire du Loir-et-Cher. Comas éthyliques, brûlures, intoxication... Depuis le début de la crise du coronavirus, des vétérinaires alertent sur l'état déplorable, voire grave, d'animaux domestiques à leur cabinet.
 

Une vraie souffrance pour les bêtes


La raison ? Des maîtres trop prudents, qui craignent que leur compagnon à quatre pattes ne leur transmette le virus, et les lavent ainsi au gel hydroalcoolique, voire à l'eau de javel. "Il ne faut jamais utiliser de produit désinfectant sur un animal !" martèle le Dr Menon-Bertheux. Si, à son cabinet, il arrive parfois d'utiliser sur une plaie un produit antiseptique, la seule précaution prise avant les interventions est un lavage des chiens et chats avec un savon adapté.

"C'est une réalité : les chiens et les chats sont protégés par leurs poils, mais ils ont une peau beaucoup plus fine que la nôtre, explique le vétérinaire. Toutes les solutions qu'on y applique pénètrent beaucoup plus rapidement la peau, et on a une irritation qui peut se traduire par un léchage excessif, voire même de l'automutilation. Un chien, si ça le gratte, il va se lécher de manière intensive et encore aggraver l'importance d'une blessure ou d'une plaie."
 

Savon et confinement, une bien meilleure solution


Raison supplémentaire : en plus de faire souffrir le martyre à Minou, ça ne sert absolument à rien ! D'abord, parce que le gel hydroalcoolique, pour être efficace en tant qu'antiseptique, demande une application prolongée. "Passer 5 secondes avec un coton ne sert pas à grand-chose, ce n'est pas la peine d'imposer à un animal un tel traitement."

De plus, assure le Dr Menon-Bertheux, "il n'y a pas de transmission inter-spécifique, nos animaux ne peuvent être que des supports neutres de ce virus et ne peuvent pas l'héberger de façon pathologique." En clair, votre chien ne va pas lui-même tomber malade et vous contaminer. A peine peut-il transporter le virus quelques heures.
Une situation qui ne devrait pas se présenter si vous respectez les règles du confinement. "Laisser des chiens jouer ensemble, ou avec d'autres personnes, ça n'a pas de sens. Le confinement veut dire qu'on confine aussi nos animaux, qu'ils n'ont pas de contact avec d'autres humain. Si cela est respecté, il ne seront pas porteurs."

En l'absence de "virucide" efficace et adéquat, la seule chose que vous pouvez faire pour Médor, c'est un lavage avec un savon adapté, et un lavage de pattes si vous voulez (vraiment) vous rassurer.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus