Coronavirus : quand le pic épidémique arrivera-t-il en Centre-Val de Loire ?

Pic de l'épidémie de coronavirus Covid-19 : à quelle date en Centre-Val de Loire ? / © CHRISTOPHE PETIT TESSON / MaxPPP
Pic de l'épidémie de coronavirus Covid-19 : à quelle date en Centre-Val de Loire ? / © CHRISTOPHE PETIT TESSON / MaxPPP

Peut-on savoir quand le pic de l’épidémie du coronavirus Covid-19 sera atteint en Centre-Val de Loire ? Difficile à ce stade de prédire une date selon l’Agence régionale de santé, qui a communiqué le nombre de 645 cas confirmés dans la région ce jeudi 26 mars.

Par Barbara Gabel

Alors que la vague épidémique du coronavirus est attendue dans les jours qui viennent en Île-de-France et dans les Hauts-de-France selon le Premier ministre Edouard Philippe, peu d’experts se risquent à pronostiquer la date du fameux “pic”.

Le pic de l’épidémie, c’est ce qui correspond au sommet de la courbe illustrant le nombre de cas détectés chaque jour. Le pic représente ainsi le moment où le nombre de nouveaux cas quotidiens commence à diminuer, à l'image de ce qu'il se passe depuis quelques jours en Chine.
 
 

Un pic différent en fonction des régions

Si toutes les régions du pays sont touchées, le pic n’interviendra pas au même moment, certaines étant plus affectées que d’autres. 

En effet, selon le Directeur général de la Santé, la mortalité a particulièrement augmenté dans cinq régions entre le 25 et 26 mars : le Grand Est (+29,9 %), les Hauts-de-France (+12,8 %), la Bourgogne-Franche-Comté (+18,9 %), l'Île-de-France (+13,7 %) et la Corse (+39,2 %). Des chiffres indiquant que le pic de l’épidémie dans ces régions est plus proche que le nôtre.

Évolution du Covid-19 en Centre-Val de Loire

Le Centre-Val de Loire reste l’avant-dernière région métropolitaine la moins touchée, avec 645 cas confirmés selon le bilan du 26 mars, derrière les Pays de la Loire et leurs 459 cas confirmés.Le pic épidémique n’est pas une donnée mathématiques”, assure-t-on du côté de l’ARS, qui ne prédit aucune date. “Pour le moment, on observe que les chiffres communiqués, y compris le nombre de cas en réanimation, augmentent très nettement chaque jour.”
 

Bientôt 14 jours de confinement

Interrogé par France 3, Olivier Boyer, directeur général du Centre hospitalier régional (CHR) d’Orléans, estime quant à lui un début de pic dès le début de la semaine du 30 mars.

J’ai bon espoir que le confinement en Centre-Val de Loire soit efficace. Lundi, on sera à 14 jours de confinement. Comme la période d’incubation est de 14 jours maximum, on pourrait être au pic lundi, si je ne me trompe pas, du nombre de patients atteints si le confinement est efficace.

 
Le directeur de l'hôpital d'Orléans s'est exprimé au micro de France 3 le 26 mars 2020.

Dans ce contexte pandémique, le confinement de la population, mis en place depuis le 17 mars et prolongé jusqu’au 15 avril, semble être nécessaire pour limiter le nombre de cas, mais également retarder voire atténuer le pic épidémique.

Une fois que le pic de l’épidémie sera atteint, les autorités sanitaires mettront en place une stratégie de sortie la plus sécurisée possible. Mais la fin du confinement ne se ferait pas du jour au lendemain, selon le Conseil scientifique chargé d'orienter les décisions du Président de la République.
 

L’ARS arrête de compter les cas de Covid-19

À compter de ce vendredi 27 mars, le nombre de cas confirmés ne sera plus communiqué par l’Agence régionale de santé. “Il ne s’agit plus d’un indicateur qui démontre la présence du virus sur le territoire, justifie l’ARS. Nous sommes passés en phase de surveillance syndromique.” 

Au même titre que la grippe, les données communiquées par Santé publique France ne seront plus quotidiennes mais hebdomadaires. Santé publique France compte sur un réseau d’acteurs comme les médecins libéraux (notamment via le réseau Sentinelles), SOS Médecins, les Samu-Centre 15 ou encore les laboratoires de biologie pour continuer d’assurer la surveillance de l'épidémie.

En revanche, le bulletin quotidien de l’ARS contiendra toujours le nombre de décès en milieu hospitalier ainsi que le nombre de cas en réanimation.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus