Drago, une application ludique pour les patients allergiques lancée par deux médecins de Chartres et Orléans

Cinq médecins allergologues dont deux basés à Chartres et Orléans ont créé une application gratuite sur smartphone baptisée Drago. Grâce à des jeux, celle-ci a pour but d’aider les patients allergiques à prendre leur traitement de désensibilisation, un traitement souvent long et contraignant.

Captures d'écran de l'application Drago, lancée en novembre 2020.
Captures d'écran de l'application Drago, lancée en novembre 2020. © SAS Drago

Les dessins font penser à des jeux pour enfants, l’univers se situe entre humour et fantasy, bref, on n’a pas vraiment l’impression d’être dans une application de médecine.

C’est pourtant – peu ou prou - ce qu’est Drago : une application créée pour des patients souffrant d’allergies respiratoires, par cinq médecins allergologues dont le Dr Julien Cottet basé à Chartres (Eure-et-Loir), et le Dr Hoai-Bich Trinh basée à Orléans (Loiret).

Le principe ? Le patient s’occupe d’un avatar et joue à des jeux pendant les deux minutes quotidiennes où il doit prendre ses comprimés ou ses gouttes. S’il prend correctement son traitement tous les jours, il gagne des points, peut customiser son avatar, débloquer l’accès à d’autres jeux, etc. Voici le premier jeu créé :

Personnes allergiques "aux acariens, aux moisissures, aux animaux, aux pollens… C’est ce public-là qui est concerné, explique le Dr Julien Cottet, directeur général de Drago. L’appli est faite pour ceux en parcours de soin de désensibilisation, pour être plus sérieux dans la prise quotidienne du traitement."

La désensibilisation, c’est quoi ?

Il existe en effet une façon de faire disparaître une allergie respiratoire : l’immunothérapie allergénique, souvent appelée désensibilisation. Elle consiste à donner à une personne l’extrait de l’allergène qu’il ne tolère normalement pas, et ce sur la durée pour que le système immunitaire s’accoutume.

"Ça existe depuis la fin du XIXe siècle, et son efficacité a été prouvée, assure le Dr Cottet. Quand vous êtes allergique aux acariens par exemple, on fait disparaître l’allergie en cause, et on évite en plus qu’il y ait d’autres allergies derrière, on bloque le processus. On limite également l’apparition de l’asthme."

En France il y a 300.000 patients en cours de désensibilisation pour une allergie respiratoire, un traitement remboursé par la sécurité sociale et les mutuelles.

Un traitement sur 3 à 5 ans

La difficulté reste que les patients sont peu nombreux, 20 % seulement, à prendre ce traitement de désensibilisation jusqu’au bout. En cause ? Son aspect long et contraignant. En effet, il faut prendre tous les jours un comprimé ou des gouttes, à garder deux minutes sous la langue avant de les cracher ou de les avaler, et ce pendant 3 à 5 ans.

Un traitement qui fonctionne mais beaucoup de patients qui l’abandonnent : "c’est une situation compliquée à vivre pour nous", avoue l’allergologue chartrain.

Ras-le-bol du statut de malade

Lui et quatre de ses collègues ont donc eu l’idée de cette application pour aider leurs patients à tenir leur traitement sur plusieurs années "en rendant ces deux minutes quotidiennes plus fun".

Ils l’ont développée avec des patients. "Leur principale demande pendant les tests était qu’ils ne voulaient pas d’une application qui leur rappelle leur statut de malade, ils en ont ras-le-bol. C’est pour cela que l’appli est faite ainsi, autour du jeu, de l’avatar, dans une ambiance ludique."

Une ambiance ludique mais aussi pédagogique, nuance le Dr Cottet : "c’est du serious gaming [jeu sérieux en anglais, ndlr], il y a aussi de l’éducation thérapeutique à l’intérieur".

2.500 utilisateurs

Visiblement, la recette fonctionne puisqu’en deux mois, 2.500 personnes ont déjà téléchargé l’application. "On est super contents, c’est au-delà des chiffres espérés", s’enthousiasme l’allergologue.

"Des patients qui étaient en perte de vitesse reprennent leur traitement sérieusement, ils sont ravis. On a les retours positifs de confrères allergologues sur toute la France, c’est une bonne lancée."

Un succès peut-être lié aussi à la gratuité. "L’application est gratuite et elle le restera, il n’y aucun achat intégrateur, insiste le Dr Cottet. Et il n’y a aucune pub."

Bientôt Tetris et Space Invader

Le design de l’application s’adresse pour l’instant à un public jeune, les 5-12 ans majoritairement. "Ça prend aussi sur les adultes, sur le public féminin surtout entre 20 et 40 ans, moins sur les hommes", analyse le médecin chartrain.

Pour toucher cette cible plus âgée et masculine, les cinq allergologues travaillent pour adapter des jeux des années 80-90 comme Tetris, Space Invader. "Les 20-40 ans eux aussi utilisent beaucoup leurs portables, et aiment beaucoup le retrogaming".

Avec ce succès initial, et un catalogue de jeux sur le point d’être étoffé, l’équipe d’allergologues espère attirer 10 à 15.000 utilisateurs par an.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société innovation